Pour aborder l'étude biomécanique d'un geste, il est nécessaire de comprendre la notion de levier.
Un levier est un système rigide (pièce osseuse) sur lequel va agir une force (puissance musculaire) pour vaincre une résistance (charge, poids du corps) en prenant appui sur un point fixe (une articulation). L'analyse d'un geste devra :
— décrire la direction du déplacement d'une pièce osseuse qu'on appellera bras de levier;
— situer le point d'appui fixe autour duquel se déplace cette pièce osseuse;
— situer, sur cette pièce osseuse, le point d'application et la direction de la force qui s'oppose, qui résiste au déplacement, force appelée "résistance";
— en déduire le point d'application et la direction de la force, de la puissance musculaire employée pour vaincre cette résistance. Par exemple, dans la flexion de l'avant-bras sur le bras :
— l'avant-bras (radius-cubitus) est le bras de levier qui se déplace vers le haut;
— l'articulation du coude est le point d'appui A autour duquel se déplace l'avant-bras;
— pour vaincre cette résistance, il faut faire agir une force dirigée vers le haut à l'extrémité supérieur de l'avant-bras. L'étude anatomique montre qu'il existe au moins deux muscles qui peuvent avoir cette action : le biceps brachial et le brachial antérieur.
Il faudra, sur chaque bras de levier qui se déplace, situer où est l'appui, la résistance et la puissance. C'est l'élément qui se trouvera au milieu qui définira le type de levier.

• levier interpuissant
la puissance P s'exerce entre le point d'appui A et la résistance R. Les deux forces sont de sens opposés.
Exemple : la canne à pêche (principe de Tsuri Komi)

La puissance P est d'autant plus efficace que :
- la puissance P est est proche de de la résistance R
Le gain mécanique du levier inter-effort est toujours inférieur à un. Il permet donc de multiplier un déplacement plutôt qu'une force. Il permet aussi d'effectuer des travaux plus délicats puisqu'il « démultiplie » la force motrice.

• levier interappui
le point d'appui A est situé entre la puissance P et la résistance R. Les deux forces sont de même sens.
Exemple : la balançoire à bascule (Kata Guruma)

ou


C'est le principe de tous les mouvements avants.
La puissance P est d'autant plus efficace que :
- le point d'appui A est proche de la résistance R
- la puissance P est loin du point d'appui A
On utilise généralement ce type de levier pour multiplier une force motrice. On peut aussi l'utiliser pour multiplier un déplacement ou une vitesse.

• levier interrésistant
la résistance R se trouve entre la puissance P et le point d'appui A. Les deux forces sont de sens opposés.
Exemple : la brouette (Ippon Seoi Nage)

ou

C'est le principe de tous les mouvement arrières.
La puissance P est d'autant plus efficace que :
- la puissance P est loin de la résistance R
- la résistance R est proche du point d'appui A
Le gain mécanique du levier inter-résistant est toujours supérieur à un.

Les mouvements arrières

Les mouvements avants