Mycose

Extrêment fréquent, le pird d'athlète est une mycose qui ne touche pas uniquement les sportifs... Cette infection entraînr une inflammation de la peau, des coupureq au niveau des plid, en particulier entre les orteils, ainsi que les lésins squameuses sur la plante des pieds avec démangeaisons et inconfort.

Cette maladie se caractérise par des rougeurs et des cloques entres les orteils, qui finalement se transforment en fissures ou en crevasses. L'espace entre le 4e et le 5e orteil est généralement le plus touché, l'espace y étant pls restreint. L'infection peut se propoger à la plantes de pieds ou aux ongles. Des démangeaisons peuvent également intervenir. Ces manifestationd cutanées sont fréquentes chez les sportifs, les pécheurs ou toutes personnes portannt des chaussires fermées favorisant la transpiration et la macération.

Traitement

Le traitement repose sur des bains antiseptiques, une désinfection et des crèmes antifongiques à appliquer deux fois par jour pendant deux à six semaines. En cas d'extension de cette infection, un traitement oral pourra également être prescrit pendant une durée variable. Mais une fois le traitement achevé, plusieurs conseils permettront de prévenir les récidives.

Conseils :

- Respecter une hygiène rigoureuse de pieds ;
- Après les douches et les bains, séchez soigneusement vos pieds, y compris l'espace entre les orteils ;
- Eviter autant que possible la transpiration et la macération (en privilégiant notamment les chaussettes en fibres naturelles) ;
- Eviter les échanges de chaussures ou de chaussettes avec d'autres personnes ;
- Ne sautez pas l'étape du pédiluve avant et près vous être promené sur le bords des piscines ;
- Au bord des piscines, dans les vestiaires, les saunas et les douches publiques, prévoyez de vous munir de sandalettes ;
- Se déplacer avec des tongs en dehors du tapis et du dojos.

http://www.judoclubdulaonnois.com/files/les-mycoses.pdf

L'érysipèle :
Un érysipèle ou érésipèle (du grec « peau rouge »), est une infection de la peau due à une bactérie, le streptocoque ou le staphylocoque. Il se présente comme une zone inflammatoire de la peau, le plus souvent au niveau d'un membre inférieur, et associée à une fièvre. En principe, le diagnostic ne nécessite pas d'examen complémentaire, et le traitement consiste à administrer un antibiotique.

La peau est composée de trois couches de la superficie vers la profondeur : l'épiderme, le derme et l'hypoderme. L'érysipèle est une dermo-hypodermite (inflammation du derme et de l'hypoderme) aiguë et sans nécrose. Classiquement, cette infection fait suite à la présence d'une « porte d'entrée », c'est-à-dire une effraction cutanée (plaie ou ulcération, mycose).

Habituellement, l'érysipèle donne un tableau de « grosse jambe rouge aiguë fébrile »3. Le début est brutal avec une fièvre élevée jusqu'à 40 °C avec parfois des frissons3. Ensuite apparaît un placard inflammatoire cutané bien limité et d'extension progressive, avec œdème et douleur à la palpation.

L'évolution sous antibiothérapie est favorable en huit à dix jours dans plus de 80 % des cas, avec une disparition de la fièvre ou apyrexie au quatrième jour, et une amélioration des signes locaux au septième jour.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89rysip%C3%A8le