Témoignage de parents en compétition

C'est la première compétition de jd ce week-end pour notre enfant. Nous avions évité les précédentes... par manque de motivation des parents et de l’enfant. Celle-ci se déroulait dans notre village, nous étions tenus d’y aller.15h et des brouettes, nous pénétrons dans la salle. Inscription du bambin et pesée. Les enfants sont appelés. Je pars quelques minutes, le temps de l’échauffement dans le parc voisin avec sa soeur et une amie. Quand je reviens, les premiers groupes se forment. Il sont trois par groupe : soit deux combats par enfant. Fiston entre en scène. Il combat un « petit » rouquin. Nous encourageons notre fils…et nous comprenons vite que la famille à côté de nous, soutient l’adversaire. Il faut se faire entendre un peu plus. C’est bien mon fils. Fiston se défend bien mais attaque peu…l’autre attaque. premier combat perdu. Ce n’est pas grave, il a bien lutté. D’autres enfants passent…des petites puces motivées et toujours souriantes. Ce n’est pas parce que l’on fait un sport de combat que l’on ne peut pas être coquette... Le petit rouquin est rappelé sur le tatami. Il rencontre un petit brun, avec une ceinture jaune. Le petit brun a un regard de tueur. On sent qu’il n’est pas là que pour s’amuser. Il met une formidable énergie à gagner son combat…nous réalisons à ce moment là qu’il sera le futur adversaire de notre fils. Devons nous sortir notre fils de cette salle, avant que cet enfant ne le mette au tapis, ou accepter le sort à venir ? Le petit brun gagne facilement son combat. Les parents cogitent…le rouquin a battu fiston, le brun a battu le rouquin…donc fiston devrait se faire laminer ! Et pendant ce temps là, fiston mâchouille sa ceinture, s’allonge sur le ventre la tête entre les bras…que c’est beau l’inconscience. Son tour arrive. Le petit brun rentre en piste. Fiston aussi. première prise fiston tombe. Il se relève, nous l’encourageons. Deuxième prise fiston tombe. Il se relève nous l’encourageons (déjà vécu cette scène). Troisième prise, fiston fait tomber son adversaire. Le combat est terminé. Il est déclaré vainqueur ! Nous réalisons à peine, lui aussi. Il paraît qu’il a fait un « ippon ? ». Il amasse plein de points. Nous sommes fiers. Il n’a pas gagné tous ses combats, mais il se sera bien battu. L’heure des remises de médailles arrive. Chaque groupe de trois est appelé. Chaque enfant reçoit une médaille : or, argent, ou bronze. Nous entendons : premier Clément C, médaille d’or ! C’est l’explosion ! Bravo fiston !