L'effet Dunning-Kruger

 

L’effet Dunning-Kruger, aussi appelé effet de surconfiance est un biais cognitif selon lequel les moins qualifiés dans un domaine surestiment leur compétence :
- la personne incompétente tend à surestimer son niveau de compétence ;
- la personne incompétente ne parvient pas à reconnaître la compétence de ceux qui la possèdent véritablement ;
- la personne incompétente ne parvient pas à se rendre compte de son degré d’incompétence ;
- si une formation de ces personnes mène à une amélioration significative de leur compétence, elles pourront alors reconnaître et accepter leurs lacunes antérieures.

- "La grenouille au fond du puits ne connaît pas l'océan."

-"Qui s'assied au fond d'un puits pour contempler le ciel le trouvera petit.."
Han Yu

"L’ignorance engendre plus fréquemment la confiance en soi que ne le fait la connaissance"
Charles Darwin

"L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit"
Aristote

"L'intelligence, c'est la chose la mieux répartie chez les hommes n'est-ce pas, parce que, quoi qu'il en soit pourvu, il a toujours l'impression d'en avoir assez vu que c'est avec ça qu'il juge"
Coluche (imspiré du Discours de la méthode de Descartes)

Dunning et Kruger attribuent ce biais à une difficulté métacognitive des personnes non qualifiées qui les empêche de reconnaître exactement leur incompétence et d’évaluer leurs réelles capacités.
Cette étude suggère aussi les effets corollaires : les personnes les plus qualifiées auraient tendance à sous-estimer leur niveau de compétence et penseraient à tort que des tâches faciles pour elles le sont aussi pour les autres.

Les études sur l'effet Dunning-Kruger ont surtout été réalisées sur des Occidentaux. Une étude sur des sujets est-asiatiques suggère que dans ce cas un effet inverse (sous-estimation de sa propre valeur et motivation pour s'améliorer) pourrait être à l’œuvre

https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Dunning-Kruger

Exemple :
Les pieds d'un jùdôka en combat sont légèrement en appui sur l'avant pour permettre une meilleurs mobilité (ceinture noire 2e dan).
Non, j'ai pratiqué et on avait les pieds appuyés tout le long (ceinture orange)

Effectivemet, d'un point de vue extérieur, le bon sens nous fait dire que les pieds sont appuyés tout le long mais l'expérience et l'expertise nous montre que ce n'est pas le cas.