Petit conte africain

Une père et son fils voyageaient accompagnés d'un âne.
En traversant le premier village, le fils était sur l'âne et le père à pieds. Certains villageois critiquèrent le fils car ils trouvèrent qu'il faisait preuve d'un manque de respect.
En traversant le deuxième village, le père était sur l'âne et le fils à pieds. Certains villageois critiquèrent le père car ils trouvèrent qu'il était trop lourd pour l'âne.
En traversant le troisième village, le père et fils marchaient à côté de l'âne. Certains villageois se moquèrent du père et du fils car ils trouvèrent ridicule de ne pas utiliser l'âne.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet."
Personne ne peut "passer" avec tout le monde. C'est tout simplement impossible. On doit être à l'écoute des remarques et des points de vue qu'on nous fait quelque soit l'interlocuteur mais on doit garder à l'esprit que quelque soit l'interlocuteur il y a à en prendre et à en laisser ("Si les jeunes ont tort de croire que l’intelligence (intelligence discernante) peut remplacer l’expérience (intelligence expérimentale), les gens mûrs ont tort de croire que l’expérience peut remplacer l’intelligence !"). L'échange de tous est profitable pour tous et l'union fait la force. L'important c'est de se donner à fond jusqu'au bout c'est à dire essayer, de ne jamais perdre espoir et en toutes circonstances, de faire de son mieux pour ne pas avoir de regret, avoir foi en ce que l'on fait et rechercher inlassablement à s'améliorer.