La rudesse du jd

La douleur est quelque chose de normal tant qu'elle ne dure pas longtemps et qu'elle n'est pas intense.

Intensité
+
-
Temps
+
pas normal
pas normal
-
pas normal
normal

Le jùdô est la voie de l'adaptation. Un combat basé sur le jd en compétition est constitué de l'alliance du dur (assimilation) et du souple (accommodation). On pourrait donc l'appeler le Gôjùdô.

Si la rudesse du jd impose des petites gènes voire des petites douleurs, le non respect de l'intégrité physique, affective ou morale de l'adversaire est une faute grave sanctionnée par une disqualification direct (hansoku-make) car à l'encontre de l'esprit du jd.

Par exemple : ne pas reposer lentement l'adversaire que l'on vient de soulever pour échapper à une clé de bras est une faute grave sanctionnée par une disqualification direct (hansoku-make) qui ne doit souffrir d'aucune tolérance.