Les salles de jùdô associées

Les salles de judo peuvent dépendre d'un dojo centrale afin de bénéficier de l'entraide et la prospérité mutuelle (jitai kyoei) et ainsi profiter le :
- du Principe de la solidarité
- du Principe de l'union

Ces dojos subordonnés peuvent s'appeller :
- délégation (pour un dojo dans un autre pays)
- antenne (pour un dojo dans un ville non-limitrophe)
- dojo annexe (pour un dojo dans un ville limitrophe)
- dojo de quartier ou de proximité (pour un dojo dans la même ville)

Les dojos peuvent parfois être déplacés pour trois raisons :
- rénovation de la salle :
                   - pour mise aux normes (règlementation, vétusté)
                   - pour sinistre (dégradations volontaires, dégats des eaux, incendie)
- problème au niveau de la prise de crénaux horaires :
                   - convention remise au cause par la ville par copinage notamment
                   - défaut de capacité du président de la prise de créneaux horaires
- problème de disponibilté de l'enseignant pour des raisons :
                   - temporels (horaires)
                   - spaciales (distances)