Déséquilibre

- Faire tomber c’est faire perdre l’équilibre
- Déséquilibrer c’est déporter le poids hors des appuis et/ou supprimer les points d'appui (déplacer le centre de gravité hors de la base de sustentation)
Le déséquilibre est fonction de l'écart avant ou arrière entre les épaules, le bassin et les genoux et la verticale passant par les pieds et pondéré par le poids et la tonicité de chaque partie du corps.
- Le déséquilibre avant est plus difficile à effectuer que le déséquilibre arrière à cause des pieds qui s'étendent beaucoup plus à l'avant qu'à l'arrière.
- Inversement il est plus facile de faire face à un déséquilibre avant qu'à un déséquilibre arrière.
- La rotation dépend de l'orientation des épaules, du bassin, des genoux et des pieds.
- Une technique debout présente toujours 70% de poussée ou de traction et de rotation, un point de bascule et 30% de bascule de complément
- Plus de 50% du déséquilibre des mouvements avants s'effectue par la manche de traction (hikite)
- Plus de 50% du déséquilibre des mouvements arrières s'effectue par le revers de poussée (tsurite)
- Lors du kake, le poids du corps doit être positionné dans le sens de la rotation.
- Pour reprendre son équilibre il faut replacer ces appuis (sa base de sustentation) sous le centre de gravité.
- Sur tous les tachi-wazas l’exécutant est en léger déséquilibre
- Le travail de prise du kumi kata s'effectue dés la fin du salut, avant la saisie en elle même par le placement et le déplacement des mains.
- Plus la garde est haute et plus on a d’amplitude mais plus la mobilité est limité et inversement.
- Tori doit baisser son coude du tsurite et lever son coude de l'hikite lors du kuzushi. Autrement dit, le coude de la main tenant la manche doit être au-dessus de la ligne des épaules et le coude de la main tenant le revers doit être en-dessous de la ligne des épaules.
- Lors du kake, le poids du corps doit se placé sur la jambe effectuant la bascule de complément.
- La direction du déséquilibre dépend de la posture
- Plus l’écartement des jambes (base de sustentation) d'uke est faible par rapport à sa hauteur et plus le déséquilibre est facile.
- Plus les appuis sont écartés et plus on est stable et statique et inversement.
- Le jd debout se pratique sur quatre appuis (les deux pieds et les deux mains saisissant le jùdôgi adverse).
- Les positions migi-shizentai et hidari-shizentai, pieds avancé sous le genous, sont préférables dans un combat.
- La traction en hikite doit s'effectuer coude à la même hauteur que la saisie pour ouvrir l'angle formé entre l'humérus et le buste d'uke et de tori.
- L'ouverture du bras empêche à l'adversaire de contrebalancer son bassin dans le sens opposé au déséquilibre.
- Les catégorie des techniques doit s'adapter à la taille de l'adversaire :
   - les techniques avec les membres supérieurs (te-waza) pour les adversaires plus grands
   - les techniques avec les hanches (koshi waza) pour les adversaires de même taille
   - les techniques avec les membres inférireurs (ashi-waza) pour les adversaires plus petits
- La traction du revers représente essentiellement "la barre de direction" de la technique. Elle initie et termine le mouvement.