Arbre des techniques basées sur le Jd

Ghi comprend les techniques au sens restreint, les tactiques et les stratégies.

Toutes les techniques de jd peuvent s'effectuer à droite ou à gauche.

Les techniques se réalisent sans temps de réflexion et font donc partie du Tora no Maki (le rouleau du tigre : écrit officiel d’un art ou d’un système, faisant référence).

Le vocabulaire employé en technique basée sur le jd est tiré du japonais.

À cette arborescence on ajoutera également une classification de techniques au sol ne portant pas de nom et utilisant l'ensemble des katame wazas ainsi que les techniques de posture, de saisies, les (dé)placement de déséquilibre, de chute et de défense.

Tokui-Waza désigne une des techniques préférées de Tori souvent appelées aussi les "spéciales".

Si les techniques s'effectuent à deux, elles doivent s'enseigner au moins à trois pour avoir une vue extérieur.

Attention !
- "L’épée que l’on aiguise sans cesse ne peut conserver longtemps son tranchant."
Lao Tseu
Ne travaillez pas trop souvent votre Tokui-Waza

Les techniques peuvent se classer par paire opposées :

 
OMOTE
URA
stratégie
J'attaque
Je défense
projection
Je projette l'autre Je suis projeté
assis
Je suis entre les jambes de l'autre qui est assis Je suis assis et l'autre est entre mes jambes
position à quatre pattes
Je suis au-dessus de l'autre qui est à quatre pattes Je suis à quatre pattes et l'autre est au-dessus
osae komi
Je suis en osae komi et l'autre est sur le dos Je suis sur le dos et l'autre est en osae komi
étranglement
J'étrangle l'autre Je suis étranglé par l'autre
clé de bras
J'effectue une clé de bras Le suis en position de subir une clé de bras

Percevoir/réagir à l'action de l’adversaire :
Elle se déroule en deux stades :
- La perception : pendant ce stade, le jùdôka recueille un maximum d’information sur son adversaire et lui-même.
- La décision qui consiste à sélectionner une réponse au problème posé précédemment, en fonction du registre technique acquis à l’entraînement.

Chez le débutant, chaque stade est un élément ralentisseur de l’acte moteur :
- La perception est lente, incomplète et intervient relativement tard.
- La décision est hésitante.

Chez le jùdôka confirmé, expérimenté et bien entraîné :
- La perception est plus rapide, plus complète et intervient plus tôt.
- La décision est généralement automatisée, donc plus courte.

En fait, l'expérience permet un gain de rapidité par le déclenchement de l’action au bon moment due à l’amélioration des deux premiers stades.

Conseils :
Ne sous-estimez jamais l'attaque de votre adversaire, elles doivent toutes être prises au sérieux et avec vigilence. Ne sous-estimez pas non-plus l'efficacité de vos propres attaques, souvent on abandonne juste avant le degré d'investissement suffisant.

Ne : couché
Tachi : projeter en restant debout
Katame : contrôle
Nage : projection

Tableau didactique des techniques basées sur le Jd :

Techniques debout
 
Nage-wazas
Ne-Waza
Katame-Wazas
Tachi-Wazas
Sutemi-Waza
Shime-Wazas
Kansetsu-Wazas
Osaekomi-Wazas
Te-Wazas Ashi-Wazas Koshi-Wazas
Sutemis Classiques
Makikomis-Wazas Juji-Jime Okuri-Eri-Jime Hadaka Jime Kata-Ha-Jime Katate-Jime Morote-Jime Ashi-Gatame-Jime Ude-Garami Juji-Gatame Ude-Gatame Hiza-Gatame Waki-Gatame Hara-Gatame
Shiho-Gatame
Gesa-Gatame
Ma-Sutemi-Wazas Yoko-Sutemis-Wazas

Tous les ne-wazas sont des katame-wazas.
Certains katame-wazas (Shime-Wazas et Kansetsu-Wazas) sont des ne-wazas et des techniques debout contrairement au Osae-Komi-Wazas qui ne sont qu'en ne-wazas.