Les règles d'arbitrage

S'il est normal qu'un combattant soit pénalisé pour son mauvais comportement pendant un combat, il semble anormal que celle-ci donne lieu à un point pour l'adversaire. Cette règle est une particularité des sports de combat mais ne devrait pas faire partie des arts martiaux et encore moins des combats basés un principe directeur logique et rationnel Ó but pragmatique, basÚ sur l'adaptabilitÚ () du corps (tai) et de l'esprit (ghi) et de l'entraide et la prospÚritÚ mutuelle (jitai kyoei) afin d'obtenir le bon usage de l'Únergie (seiryoku zenyo).
Les kinzas qui permettent de prendre une décision en cas d'égalité ne devraient pas avoir lieu d'être puisqu'ils sont des points :
- qui ne sont pas explicités aux combattants
- qui demande une gestion mental source d'erreurs
- qui ne sont pas débattus ou votés entre les arbitres
En cas d'égalité, le "point en or" paraît être la formule la plus intéressante.