Éducation

Le Brevet d'État d'Éducateur sportif ne fait pas référence à l'instruction d'un sport mais à l'éducation par le sport (du moins en Jd).

Étymologie :
Le mot « éducation » est directement issu du latin educatio de même sens, lui-même dérivé de ex-ducere (ducere signifie conduire, guider, commander et ex, « hors de ») : faire produire (la terre), faire se développer (un être vivant), avancer sur le chemin.

Enseigner, c'est transmettre à la génération future un corpus de connaissances (savoir et savoir-faire) et de valeurs considérées comme faisant partie d'une culture commune, une manière de penser, de dire et de faire, une façon de vivre.

Différence entre enseignement et éducation :
- Éducation : Terme général, correspondant à la formation globale d'un individu, à divers niveaux (au niveau religieux, moral, social, technique, scientifique, médical, etc.).
- Enseignement : Terme se référant à une éducation bien précise, soit celle de la transmission de connaissances à l'aide de signes. « Signes » et « enseignement » dérivent d'ailleurs de la même racine latine. Ces signes utilisés pour la transmission de connaissances font, entre autres, référence au langage parlé et écrit.

Enseigner est donc éduquer, mais éduquer n'est pas forcément enseigner.

L'éducation ne se limite pas à l'instruction stricto sensu qui serait relative seulement aux purs savoir et savoir-faire (partie utile à l'élève : savoir se débrouiller dans le contexte social et technique qui sera le sien).

Elle vise également à assurer à chaque individu le développement de toutes ses capacités (physiques, intellectuelles et morales). Ainsi, cette éducation lui permettra d'affronter sa vie personnelle, de la gérer en étant un citoyen responsable dans la société dans laquelle il évolue, capable de réfléchir pour pouvoir éventuellement construire une nouvelle société.

Différence entre éduquer et dresser :
Dresser est basé sur des renforcements positifs ou négatifs (la carotte ou le bâton) alors que l'éducation est basé sur l'écoute et la compréhension de l'élève et de son environnement. On dresse pour résoudre le problème immédiat de l'enseignant alors qu'on éduque pour le bien de l'élève à long terme. Le dressage est soutenu par des sanctions (positives ou négatives) qui en disparaissant font disparaître les effets du dressage alors que l'éducation n'est soutenu que par le modelage de l'esprit lui-même qui ne disparaîtra jamais.

L'éducation du jùdô par la pratique de combats basés sur le jùdô :
Les combats basés sur le jùdô ont pour but d'éduquer à la pratique du jùdô à savoir :
- une ligne de conduite
(normes) : pragmatique (le corps)
le bon et habile usage de l'énergie incarné par Tori (seiryoku zenyo, le bon et habile usage de l'énergie individuelle), c'est l'intelligence individuelle
- un état d'esprit (valeurs) : logique et rationnel (ni religion ni magie) (l'esprit et le cœur)
l'entraide et la prospérité mutuelle incarné par Uke (jita kyoei, le bon et habile usage de l'énergie de groupe), l'intelligence de groupe.

Conclusion :
Le jd est donc le nom d'un cheminement intérieur et par extention d'une "méthode d'éducation mentale (ghi), morale (shin) et physique (tai)" basés sur la pratique de combats basés sur le jd et ayant pour projet éducatif d'amener à ce cheminement intérieur.