Techniques ressemblantes : les riaï

Le Riaïs : de "Ri" qui veut dire principe et "Aï" qui veut dire union. Literralement la réunion des principes. Ce sont les points communs à différentes techniques ou enchaînements techniques.

Si vous voulez comprendre les différences entre les techniques, il est nécessaire de les comparer sous leur forme la plus pure et la plus traditionnelle. D'autres formes brouillent parfois les lignes et rendent difficile la perception des différences.

Dans un Tori Uchi Mata traditionnel, il étend sa jambe en arrière comme un coup de pied (pas comme un mouvement de scie marine comme beaucoup le supposent). L'effet sur Uke est immédiat.

Dans Hane Goshi Tori crée un contact entre sa jambe chambrée (pliée pour former une cavité) plus la hanche et la jambe d'Uke plus la hanche en premier et crée une pression, qui est ensuite libérée de manière explosive. Le verbe japonais "haneru" signifie "s'ouvrir" comme dans un mécanisme, où un ressort chargé s'ouvre soudainement.

Dans certains cas, la façon dont Uchi Mata est couramment pratiqué de nos jours, les frontières entre ces deux principes se brouillent beaucoup.

Il y a aussi un autre aspect, qui peut sembler étrange : en occident, les pratiquants de jd sont confrontés à une tonne de techniques différentes pendant qu'ils apprennent le jd dans un temps relativement court. Les instructeurs semblent avoir peur d'ennuyer leurs élèves. Les étudiants japonais apprennent et entraînent deux lancers différents (un en avant, un en arrière) pendant des années et seulement ceux-ci. Certains atteignent les plus hauts niveaux de compétition avec un arsenal limité de techniques, mais ils sont des experts absolus dans l'exécution de ces motions, sans avoir jamais entendu parler de certaines autres techniques, qui n'ont tout simplement jamais vu le jour au cours de leur carrière.

Il y avait une anecdote au sujet d'un ancien olympionite qui a vu un groupe s'entraîner à Hane Goshi une fois et s'est interrogé sur l'étrange Harai Goshi qu'ils ont fait. Il n'avait jamais entendu parler de Hane Goshi.

Une autre anecdote concernait un gars qui avait appris le jd au Japon et obtenu un grade dan là-bas, est revenu en Europe et a été surpris que les gens s'attendent à ce qu'il connaisse tout le Gokyo pour un poste qui lui a été proposé.

En d'autres termes: il est possible que certains noms de technique soient utilisés à mauvais escient, même à tort par un jdka de haut niveau. Même Toshihiko Koga, l'un des plus grands concurrents et techniciens de tous les temps, a qualifié à tort un Seoi Nage de Seoi Otoshi. Cela ne signifie pas que son jd est mauvais, c'est fantastique en fait, c'est juste que les concepts de classification théorique n'ont jamais joué un grand rôle dans sa carrière.

Il est donc possible que certaines des instances que vous avez répertoriées soient qualifiées par Hane Goshi de définition classique.

https://www.reddit.com/r/judo/comments/cy3kk2/why_are_these_uchi_mata_and_not_hane_goshi/

C'est aussi le principe d'utiliser un mouvement correct et suffisant pour exécuter chaque technique correctement avec une efficacité maximale, un principe  Cela inclut le concept de Kuzushi, Tsukuri et Kake ainsi que le sens du bon rythme (hyoshi) et de la distance (maaï).

Okurikomi Uchi Mata et Hane Goshi :
Okurikomi Uchi Mata est un mouvement de jambe de couple de forces alors que Hane Goshi est une technique de hanche de levier physique

Hane Goshi et Harai Tsurikomi Ashi :
Hane Goshi est une technique de hanche de levier physique qui s'effectue de dos alors que Harai Tsurikomi Ashi est un mouvement de jambe de couple de forces de face. Toutes les deux s'effectuent sur partenaire qui recule (oikomi).

Hiza Guruma et Ashi Guruma :
Ces deux deux sont identiques dans le principes. Hiza Guruma s'effectue de face alors Ashi Guruma s'effectue de dos.

Kata Guruma et Uchi Makikomi :
Dans Kata Guruma la saisie est en décroisé alors que dans Uchi Makikomi la saisie s'effectue en croisé.

Uki Otoshi et Sasae Tsurikomi Ashi :
Uki Otoshi est une fixation au sol par un déséquilibre alors que Sasae Tsurikomi Ashi est un maintient par le pied.

Sumi Otoshi et O Soto Otoshi :
Sumi Otoshi est une fixation au sol par un déséquilibre alors que O Soto Otoshi est un maintient par le pied.

Ko Soto Gari et De Ashi Harai :
Dans Ko Soto Gari le point du corps est répartie sur le deux pieds et Uke est statique alors que dans De Ashi Barai le poid du pied balayé est plus sur l'autre appui le Uke est en mouvement.

O Soto Guruma et O Guruma :
O Soto Guruma s'effectue sur l'arrière et O Guruma s'effectue en avant.