Les Champions mondiaux

Historiquement, le champion est le représentant d'un camp, qui sera opposé au camp adverse dans un combat singulier qui décidera de l'issue d'un combat. Le champion peut représenter soit :
- une personne, dans l'incapacité de combattre elle-même pour divers raisons
- une armée afin de décider de l'issue d'une bataille en limitant les victimes.

De nos jours, le champion choisi est bien évidemment le plus habile au combat, ce qui implique un mode de désignation compatible avec cet objectif. La mise en place de tournois est, dans le monde sportif, une technique pratique de désignation du champion. Le sens moderne retient surtout les performances (seika) supérieures aux autres.

La désignation "Champion de Jùdô" n'a donc pas de sens pour plusieurs raisons :
- le meilleur représentant du Jùdô ne peut être que élu dans un cadre démocatique ; celui aurait un rôle de guide (pas de chef) spirituel et de porte parole (tel que le Dalaï-Lama)
- le Jùdô n'a pas pour but de s'opposer mais d'optimiser les potentiels disponibles dans toutes les situations dans le but de tendre vers le bien-être et le développement humain (kojin no kansei).
- il n' y a pas toujours de liens évidents entre l'habilité au combat (shin, ghi, tai) et les qualités humaines définisant le Jùdô

L'apellation " Champion de compétition basée sur des combats basée sur le Jùdô " est donc préférable.
Comprenez donc :
Champion du Monde : Champion du Monde de compétition basée sur des combats basée sur le Jùdô
Champion Olympique : Champion Olympique de compétition basée sur des combats basée sur le Jùdô

Promouvoir le Jùdô en mettant en avant le fait de devenir champion de combat basé sur le Jùdô est l'écueil le plus répendu qui menace le plus directement l'essence du Jùdô.

Ingrid Berghmans
Or Olympique : 1
Or Mondial : 6
Histoire
Ingrid Berghmans jùdôka belge née en 1961 à Koersel est, dans les années 80, l'une des meilleures jùdôka féminine au Monde et peut-être même l'une des meilleures de tous les temps. Elle est également l'une des plus grandes sportives que la Belgique ait connue. Elle a été élue huit fois sportive de l'année. Elle a été la jùdôka la plus titrée au Monde toute catégorie confondue (hommes et femmes) égalée en 2003 par Ryoko Tamura.
Palmarès
6 titres mondiaux (1980, 1982, deux en 1984, 1986 et 1989)
9 titres européens (deux en 1982, deux en 1983, 1985, 1987, deux en 1988, 1989)
4 médailles d'argent au Championnat du Monde
5 au Championnat d'Europe
Une médaille de bronze (seulement) en Championnat du Monde
2 de bronze au Championnat d'Europe.
Une médaille d'or aux Jeux Olympiques de 1988 (à ce moment là, le jùdô féminin n'est encore qu'un sport de démonstration)
Hifumi Abe
Or Olympique : 1
Or Mondial : 4
Histoire
Hifumi Abe est un judoka japonais né le 9 août 1997 à Kobe. Il a remporté la médaille d'or aux championnats du monde 2017 en moins de 66 kg à seulement 20 ans.En 2021, il devient champion olympique en moins de 66 kg. Le 8 mai 2023, il remporte à Doha son quatrième titre de champion du monde, tout comme sa sœur Uta Abe.
Palmarès

Championnats du monde :
Championnats du monde en 2017 à Budapest
Médaille d'or dans la catégorie des -66 kg
Championnats du monde en 2018 à Bakou
Médaille d'or dans la catégorie des -66 kg
Championnats du monde en 2019 à Tokyo
Médaille de bronze dans la catégorie des -66 kg
Championnats du monde en 2022 à Tachkent
Médaille d'or dans la catégorie des -66 kg
Championnats du monde en 2023 à Doha
Médaille d'or dans la catégorie des -66 kg
Jeux Olympiques :
Jeux olympiques en 2021 à Tokyo 1er Moins de 66 kg
Médaille d'or dans la catégorie des -66 kg
Médaille d'argent par équipes mixtes

Uta Abe
Or Olympique : 1
Or Mondial : 4
Histoire
Uta Abe est née le 14 juillet 2000 à Kobe, est une judokate japonaise. Elle est quadruple championne du monde dans la catégorie des moins de 52 kg, à Bakou en 2018, à Tokyo en 2019, à Tachkent en 2022 et à Doha en 2023.En 2021, elle devient championne olympique lors des Jeux olympiques de Tokyo. Avec son frère Hifumi, vainqueur de la catégorie des moins de 66 kg, elle compose la première fratrie à remporter un titre olympique le même jour.
Palmarès
Championnats du monde :
Championnats du monde en 2018 à Bakou
Médaille d'or dans la catégorie des -52 kg
Championnats du monde en 2019 à Tokyo
Médaille d'or dans la catégorie des -52 kg
Championnats du monde en 2022 à Tachkent
Médaille d'or dans la catégorie des -52 kg
Championnats du monde en 2023 à Doha
Médaille d'or dans la catégorie des -52 kg
Jeux Olympiques :
Jeux olympiques en 2021 à Tokyo
Médaille d'or dans la catégorie des -52 kg
Médaille d'argent par équipes mixtes
Ki-young Jeon
Or Olympique : 1
Or Mondial : 4
Histoire
Ki-Young Jeon né le 11 juillet 1973, est un jùdôka sud-coréen. Il n'a jamais été vaincu pendant des championnats Olympiques ou du monde. Il s'est retiré assez tôt de la compétition (25 ans) et son tokui-waza est ippon seoi nage et il combattait dans la catégorie des -86 kg.
Palmarès
Jeux Olympiques :
Jeux Olympiques de 1996 à Atlanta (États-Unis) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (-86 kg)
Championnats du monde :
Championnats du monde 1993 à Hamilton (Canada) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (-86 kg)
Championnats du monde 1995 à Chiba (Japon) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (-86 kg)
Championnats du monde 1997 à Paris (France) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (-86 kg)
Championnats d'Asie en 1995 à New Delhi (Inde) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (-86 kg)
Championnats d'Asie en 1996 à Ho Chi Minh (Vietnam)
Médaille de bronze dans la catégorie des poids lourd (-86 kg)
Autres :
Jeux Est asiatiques en 1997 à Pusan (Corée du Sud)
Médaille d'argent dans la catégorie des poids lourd (-86 kg)
Shozo Fujii
Or Olympique : 0
Or Mondial : 4
Histoire
Shozo Fujii né le 12 mai 1950 à Higashikagawa, est un ancien judoka japonais. Quadruple champion du monde consécutif (1971, 1973, 1975, 1979), il n'a jamais pu participer aux Jeux olympiques soit à cause de blessure (1972, 1976), soit en raison du boycott de son pays (aux JO de Moscou en 1980). Il prolongera sa carrière dans le judo de haute compétition en tant qu'arbitre mondial.
Palmarès
Championnats du monde :
Championnats du monde de Ludwigshafen en 1971 :
Médaille d'or en -80 kg
Championnats du monde de Lausanne en 1973 :
Médaille d'or en -80 kg
Championnats du monde de Vienne en 1975 :
Médaille d'or en -80 kg
Championnats du monde de Paris en 1979 :
Médaille d'or en -78 kg
Wim Ruska
Or Olympique : 2
Or Mondial : 2
Histoire
Willem Ruska dit Wim Ruska, né le 29 août 1940 à Amsterdam, et mort le 14 février 2015, est un judoka néerlandais. Il ne commence le judo qu'à 20 ans mais gagne à 26 ans son premier titre européen. Il remporte ensuite deux titres olympiques, obtenus tous deux lors des Jeux olympiques de 1972 à Munich (Allemagne) : celui des poids lourds (+93 kg) et celui des toutes catégories.

Il devient alors le premier double champion olympique de l'histoire du judo, mais son aîné et compatriote Anton Geesink avait, depuis 1964 et son titre olympique, acquis la reconnaissance que n'a pas eue Ruska. En outre, son palmarès est également riche de deux titres mondiaux et sept couronnes européennes.

Palmarès

Jeux olympiques :
Jeux olympiques de 1972 à Munich (Allemagne de l'Ouest) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (+93 kg).
Médaille d'or en toutes catégories.
Championnats du monde :
Championnats du monde 1967 à Salt Lake City (États-Unis) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (+93 kg).
Championnats du monde 1969 à Mexico (Mexique) :
Médaille d'argent en toutes catégories.
Championnats du monde 1971 à Ludwigshafen (Allemagne de l'Ouest) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (+93 kg).
Championnats d'Europe :
Championnats d'Europe 1966 à Luxembourg (Luxembourg) :

Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (+93 kg).
Championnats d'Europe 1967 à Rome (Italie) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (+93 kg).
Médaille de bronze en toutes catégories.
Championnats d'Europe 1969 à Ostende (Belgique) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (+93 kg).
Médaille d'or en toutes catégories.
Championnats d'Europe 1970 à Berlin-Est (Allemagne de l'Est) :
Médaille d'argent dans la catégorie des poids lourd (+93 kg).
Médaille d'argent en toutes catégories.
Championnats d'Europe 1971 à Göteborg (Suède) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (+93 kg).
Championnats d'Europe 1972 à Voorburg (Pays-Bas) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourd (+93 kg).
Médaille d'or en toutes catégories.

Satoshi Fujimoto
Or Paralympique : 3
Or Mondial : 1
Histoire
Né en 1975 dans la préfecture de Tokushima. Sélectionné pour représenter le Japon en judo en tant qu’athlète paralympique à déficience visuelle classe B2 (mal voyants), catégorie 66 kg. Son œil gauche possède une vision aujourd’hui quasiment nulle suite à un accident à 5 ans année où il commence à apprendre le judo à l’âge, puis se tourne vers le judo pour déficients visuels pendant ses études à l’École préfectorale pour non-voyants de Tokushima. Première sélection pour les Jeux paralympiques d’Atlanta en 1996, à 21 ans, où il remporte une médaille d’or, tout comme lors des deux tournois suivants. Il obtient l’argent à Beijing en 2008. Il n’est pas sélectionné en 2012 à Londres, mais retrouve le podium avec le bronze en 2016 à Rio. Il vise aujourd’hui les Jeux de Tokyo en 2020.
Palmarès

Jeux Paralympique :
Médaille d'or à Atlanta en 1996 (66 kg)
Médaille d'or à Sydney en 2000 (66 kg)
Médaille d'or à Athens en 2004 (66 kg)
Médaille d'argent en 2008 à Beijing (66 kg)
Médaille de bronze en 2016 à Rio de Janeiro (66 kg)
Championnat du monde IBSA :
Médaille de bronze à Antalya en 2011

Naoya Ogawa
Or Olympique : 0
Or Mondial : 4
Histoire
Naoya Ogawa né le 31 mars 1968 dans Suginami-ku à Tokyo est un judoka, un catcheur (lutteur professionnel) et un pratiquant d'arts martiaux mixtes japonais.

Champion du monde de judo en 1987 et 1989, il participe aux Jeux olympiques de 1992 où il obtient la médaille d'argent dans la catégorie des poids-lourds. Il continue à pratiquer ce sport jusqu'aux Jeux olympiques d'été d'Atlanta.

Il se reconvertit alors comme catcheur à la New Japan Pro Wrestling, à la Pro Wrestling Zero1, la Hustle et enfin l'Inoki Genome Federation où il est depuis 2007.

Parallèlement à sa carrière de catcheur, il participe entre 1997 et 2005 à des combats d'arts martiaux mixtes où il s'illustre en remportant sept de ses neuf matchs.

Palmarès
Jeux olympiques :
Jeux olympiques de 1992 à Barcelone (Espagne) :

Médaille d'argent dans la catégorie des poids lourds (+95 kg).
Championnats du monde :
Championnats du monde 1987 à Essen (Pays-Bas) :

Médaille d'or en toutes catégories.
Championnats du monde 1989 à Belgrade (Yougoslavie) :
Médaille d'or dans la catégorie des poids lourds (+95 kg).
Médaille d'or en toutes catégories.
Championnats du monde 1991 à Barcelone (Espagne) :
Médaille de bronze dans la catégorie des poids lourds (+95 kg).
Médaille d'or en toutes catégories.
Championnats du monde 1993 à Hamilton (Canada) :
Médaille de bronze en toutes catégories.
Championnats du monde 1995 à Chiba (Japon) :
Médaille de bronze dans la catégorie des poids lourds (+95 kg).
Tadahiro Nomura
Or Olympique : 3
Or Mondial : 1
Histoire
Tadahiro Nomura, né le 10 décembre 1974 à Nara, est un judoka japonais combattant dans la catégorie des poids super-légers (moins de 60 kg), la plus légère chez les séniors. Il est le seul judoka à avoir remporté trois titres de champion olympique. Sélectionné dans la dense équipe nippone de judo aux Jeux olympiques de 1996 à Atlanta, il remporte la médaille d'or contre l'Italien Girolamo Giovinazzo alors que son palmarès n'affichait jusqu'ici qu'une victoire en coupe du monde et une médaille mondiale chez les juniors. Il enchaine l'année suivante sur un titre mondial sénior à Paris lors de sa première participation aux championnats du monde de judo, puis un titre mondial par équipe en 1999. Lors des Jeux olympiques de Sydney en 2000, le Japonais réussit à se qualifier pour la finale contre le Sud-coréen Bu-Kyung Jung, il bat ce dernier après seulement 14 secondes de combat sur ippon et conserve son titre acquis quatre ans auparavant. Malgré plus de deux années d'inactivité, il revient en 2003 pour se préparer à la conquête d'un troisième titre olympique. Une médaille de bronze aux championnats du monde et une victoire au Tournoi de Paris et le Japonais gagne sa sélection pour les Jeux olympiques d'Athènes. Lors de la compétition, il se qualifie pour la finale contre le Géorgien Nestor Khergiani; le Nippon l'emporte et décroche alors son troisième titre olympique consécutif. Il devient alors le premier judoka à réaliser cet exploit et s'extirpe du groupe des doubles champions olympiques de judo : Waldemar Legien, Hitoshi Saito, David Douillet ou Ryoko Tani. Définitivement entré dans l'histoire de son sport par son palmarès, Tadahiro Nomura tente de gagner sa sélection pour une quatrième olympiade et prétendre au gain d'une quatrième couronne olympique. Il effectue son retour à la compétition en mars 2006 en obtenant un succès dans un tournoi disputé à Prague. Champion du Japon en 2007, il est battu en demi-finale de cette même compétition l'année suivante par son jeune compatriote Daisuke Asano et voit donc la place de titulaire pour les Jeux olympiques de Pékin lui échapper au profit de Hiroaki Takaoka.
Palmarès
Jeux olympiques :
Jeux olympiques de 1996 à Atlanta :
Médaille d'or dans la catégorie des poids super-léger (-60 kg).
Jeux olympiques de 2000 à Sydney :
Médaille d'or dans la catégorie des poids super-léger (-60 kg).
Jeux olympiques de 2004 à Athènes :
Médaille d'or dans la catégorie des poids super-léger (-60 kg).
Championnats du monde de judo :
Championnats du monde 1997 à Paris :
Médaille d'or dans la catégorie des poids super-léger (-60 kg).
Championnats du monde 2003 à Osaka :
Médaille de bronze dans la catégorie des poids super-léger (-60 kg).
Autres :
Tournoi de Paris :
2 victoires en 2000 et 2004 dans la catégorie des poids super-léger (-60 kg).
Ryoko Tani
Or Olympique : 2
Or Mondial : 7
Histoire
Ryoko Tani (née Tamura) est une jùdôka japonaise, née le 9 juin 1975 à Fukuoka. Elle participa 4 fois aux Jeux Olympiques et fut la première jùdôka en 2004 à remporter le titre Olympique deux fois de suite, ainsi que David Douillet chez les hommes. Elle ne totalise que cinq uniques défaites officielles en près de 15 ans de carrière dont deux en finale des Championnats du Japon et une alors qu'elle n'a que 15 ans + deux finales Olympiques... Elle combat dans la catégorie des moins de 48 kg.
Palmarès
1991 : médaille de bronze aux Championnats du Monde à Barcelone (Espagne)
1992 : médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Barcelone
1993 : Championne du Monde à Hamilton (Canada)
1994 : vainqueur des Jeux d'Asie à Hiroshima (Japon)
1995 : Championne du Monde à Makuhari (Japon)
1996 : médaille d'argent aux Jeux Olympiques d'Atlanta
1997 : Championne du Monde à Paris (France)
1999 : Championne du Monde à Birmingham (Angleterre)
2000 : Championne Olympique à Sydney (Australie)
2001 : Championne du Monde à Munich (Allemagne)
2003 : Championne du Monde à Osaka (Japon)
2004 : Championne Olympique à Athènes (Grèce)
2007 : Championne du Monde à Rio (Brésil)
2008 : médaille de bronze aux Jeux Olympique à Pékin (Chine)
Anton Geesink
Or Olympique : 1
Or Mondial : 2
Histoire
Anton Geesink, né le 6 avril 1934 à Utrecht, est un jùdôka hollandais, combattant dans la catégorie des lourds
Anton Geesink est à l'origine d'un traumatisme pour le Japon: en 1961 à Paris, il est le premier jùdôka à battre un japonais lors des Championnats du Monde. Pour le contrer, des catégories de poids sont introduites. Malgré cela, en 1964, lors des premiers Jeux Olympiques de Tokyo, bien que prévenus, les japonais ne peuvent l'empêcher de devenir Champion Olympique du titre suprême des toutes catégories.
En 1987, il devient membre du comité Olympique hollandais, puis membre du comité International Olympique.
Anton Geesink est mort 10e dan.
Palmarès
Champion Olympique toutes catégories en 1964
Champion du Monde 1961 en toutes catégories
Champion du Monde 1965 en lourds
17 titres européens
David Douillet
Or Olympique : 2
Or Mondial : 4
Histoire
David Douillet le 5 juin 2005 lors d'une manifestation de promotion pour la candidature de Paris 2012 David Douillet est un jùdôka français né le 17 février 1969 à Rouen, de 1 m 96 pour 125 kg en période de compétitions.
Après avoir décroché une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, il devint le premier Champion du Monde français des poids lourds en jùdô en 1993, titre qu'il a conservé en 1995 à Chiba (Japon), y ajoutant le titre toutes catégories.
En 1996, aux Jeux d'Atlanta (États-Unis), il a été sacré Champion Olympique des poids lourds.
Malgré un accident de moto à la fin de 1996, il est parvenu à conserver sa couronne mondiale des poids lourds en 1997 à Bercy (France) et a été de nouveau Champion Olympique en 2000 à Sydney (Australie), malgré une controverse sur sa victoire en finale contre Shinichi Shinohara. Encore aujourd'hui David Douillet est le jùdôka le plus titré au Monde grâce à ses deux médailles d'or consécutives aux JO.
Proche du couple Chirac, il est parrain de l'opération caricative "pièces jaunes" avec Bernadette Chirac.
Palmarès
Champion des Champions français pour L'Équipe en 2000
Champion pour la jeunesse de l'UNESCO en 2001
1988 Champion d'Europe juniors
1991 Champion de France
          3e aux Championnats d'Europe
          5e aux Championnats du Monde
1992 Champion de France
          3e aux Jeux Olympiques de Barcelone
          3e aux Championnats d'Europe
1993 Champion du Monde à Hamilton (Canada)
          Champion d'Europe par équipe
          2e aux Championnats d'Europe d'Athènes (Grèce)
          3e au Tournoi International de la ville de Paris
1994 Champion d'Europe à Gdansk (Pologne)
          Vainqueur de la coupe du Monde par équipe
1995 Champion du Monde des plus de 95 kg à Chiba (Japon)
          Champion du Monde toutes catégories à Chiba
          2e au Tournoi International de la ville de Paris
          Champion d'Europe des clubs avec le PSG
1996 Champion Olympique des plus de 95 kg
1997 Vainqueur aux Jeux méditerranéens
          Champion d'Europe par équipe
          Champion du Monde des plus de 95 kg à Paris
1999 7e au Championnat d'Europe de Bratislava (Slovaquie)
2000 Champion Olympique à Sydney (Australie)
Teddy Riner
Or Olympique : 2
Or Mondial : 11
Histoire
Teddy Riner (né le 7 avril 1989 aux Abymes en Guadeloupe) est un jùdôka français évoluant dans la catégorie des plus de 100 kg (poids lourds). Droitier et très grand vis à vis de la majorité des jùdôka de sa catégorie (2,04 m et 138 kg), il détient à 28 ans dix titres de champion du monde, remportés consécutivement en « lourds » à Rio de Janeiro en 2007, à Rotterdam en 2009, à Tokyo en 2010 et à Paris en 2011, Rio de Janeiro en 2013, à Tchelyabinsk en 2014, à Astana en 2015, à Budapest en 2017 ainsi qu'en « toutes catégories » à Levallois-Perret en 2008.

Recordman du nombre de titres planétaires chez les hommes (11 titres), il n'a subi durant sa carrière que quatre défaites en championnat international élite sénior : lors des Jeux olympiques de 2008 face à Abdullo Tangriev, lors des mondiaux 2010 face à Daiki Kamikawa, au Grand Slam de Paris de 2020 face à Kokoro Kageura et en quarts de finale aux Jeux de Tokyoà nouveau face à Kokoro Kageura. Révélé très tôt, en 2006, par des titres planétaire et continental juniors, il confirme dès l'année suivante en devenant le plus jeune champion d'Europe en poids lourds et le plus jeune champion du monde masculin.

Formé au Paris jd, il évolue depuis septembre 2009 au Levallois Sporting Club Jd après avoir été transféré depuis le Lagardère Paris Racing, successeur du Paris jd. Successeur désigné de David Douillet comme tête d'affiche du jd français, il répond favorablement à de nombreuses sollicitations médiatiques et publicitaires depuis son premier titre européen.

Palmarès

2005 Championnats d'Europe juniors Zagreb 3e Plus de 100 kg
2006 Championnats d'Europe juniors Tallinn 1er Plus de 100 kg
Championnats du monde juniors Saint-Domingue 1er Plus de 100 kg
2007 Championnats d'Europe Belgrade 1er Plus de 100 kg
Championnats du monde Rio de Janeiro 1er Plus de 100 kg
2008 Jeux olympiques Pékin 3e Plus de 100 kg
Championnats du monde juniors Bangkok 1er Plus de 100 kg
Championnats du monde toutes catégories Levallois-Perret 1er Toutes catégories
2009 Jeux méditerranéens Pescara 1er Plus de 100 kg
Championnats du monde Rotterdam 1er Plus de 100 kg
2010 Masters mondial Séoul 1er Plus de 100 kg
Championnats du monde Tokyo 1er Plus de 100 kg
2e Toutes catégories
2011 Masters mondial Bakou 1er Plus de 100 kg
Championnats d'Europe Istanbul 1er Plus de 100 kg
Championnats du monde Paris 1er Plus de 100 kg
1er Par équipes
2012 Jeux Olympiques de Londres 1er Plus de 100 kg
2013 1er du Tournoi Grand Chelem de Paris de judo Paris, + de 100 kg
1er du Championnat d'Europe Budapest + de 100 kg
1er du Championnat du monde Rio de Janeiro + de 100 kg
1er aux championnats du monde, à Tchelyabinsk + 100 kg
1er aux championnats d'Europe à Montpellier + 100 kg
2014
1er du Championnats du monde + 100 kg 2014 à Tchelyabinsk.
1er du Championnats d'Europe + 100 kg 2014 à Montpellier
Médaille d'or en plus de 100 kg en 2014
Médaille de bronze aux Championnats d'Europe 2014 à Montpellier (France).
2015
1er du Championnats du monde + 100 kg 2015 à Astana.
Médaille d'or en 2010 à Séoul, en 2015 à Rabat en plus de 100 kg.
2016
Jeux Olympiques de Rio de Janeiro 1er Plus de 100 kg
Médaille d'or aux championnats d'Europe + 100 kg 2016 à Kazan
2017
1er du Championnats du monde + 100 kg à Budapest
1er du Championnats du monde Toutes catégorie à Marrakech
2021
3e aux Jeux olympiques Tokyo Plus de 100 kg et 1er par Équipe
2023
1er du Championnats du monde Doha 1er Plus de 100 kg

Isao Okano
Or Olympique : 1
Or Mondial : 1
Histoire

Isao Okano né le 20 janvier 1944 à Ryugasaki dans la préfecture d'Ibaraki, est un judoka japonais. Combattant dans la catégorie des moins de 80 kilos. C'est le plus léger judoka de l'histoire à avoir remporté les Championnats du Japon toutes catégories.
Anecdote : Lors de son footing quotidien il plaçait des semelles de plomb sous ses chaussures pour corser son entrainement.

Isao Okano a participé aux Jeux olympiques d'été de 1964 alors qu'il étudiait à la faculté de droit de l'Université de Chuo et a remporté la médaille d'or dans la division des poids moyens. Il a remporté une autre médaille d'or aux Championnats du monde de jd en 1965, devenant le champion de sa division à seulement 21 ans. Il a également remporté toutes catégories des championnats de jd du Japon en 1967 et 1969, et s'est classé deuxième en 1968. À 80 kg, lui et Shinobu Sekine restent les concurrents les plus légers à remporter ces championnats. Isao Okano a soudainement pris sa retraite du jd de compétition à seulement 25 ans et a fondé le Sekijuku (actuellement l'équipe de jd de l'Université Ryutsu Keizai) en 1970, où il a formé le futur médaillé d'or olympique Kazuhiro Ninomiya. Il a également été entraîneur de l'équipe japonaise lors des Jeux olympiques d'été de 1976. Il a ensuite travaillé comme instructeur de jd à l'Université Keio de 1989 à 1998 et à l'Université de Tokyo de 1989 à 2000. Il est professeur à la retraite et chef du département de jd à l'Université Ryutsu Keizai. Il a occupé le rang de jd de 6e dan pendant plus de 40 ans. Isao Okano est l'auteur de Vital Jd, qui a été publié en 1976. Isao Okano est connu pour son Seoi Nage, Ko Uchi Gari et O Soto Gari. Également connu comme un maître dans le domaine du Ne Waza.

Palmarès

Jeux Olympiques :
Médaille d'or aux Jeux olympiques de 1964 à Tokyo
Championnats du monde :
Médaille d'or aux Championnats du monde de 1965 à Rio de Janeiro
Championnats du Japon toutes catégories :
Médaille d'or en 1967
Médaille d'argent en 1968
Médaille d'or en 1969

Yasuhiro Yamashita
Or Olympique : 1
Or Mondial : 4
Histoire
Yasuhiro Yamashita, né le 1er juin 1957, à Yabé, est un jùdôka japonais, tirant dans la catégorie des lourd et des toutes categories.
Il fait partie, avec le français David Douillet et ses compatriotes Naoya Ogawa, Shinichi Shinohara à avoir été Champion du Monde chez les lours et chez en toute categorie, le hollandais Wilhem Ruska étant le seul à avoir réalisé cet exploit lors des Jeux Olympiques d'été.
Très vite remarqué pour ses qualités de combattant, les recruteurs du sumo lui font rapidement les yeux doux. Mais son objectif est déjà clair: il veut devnir Champion Olympique de jùdô.
Mais, lui qui domine le Monde, se voit priver des Jeux Olympiques d'été de 1980 de Moscou suite au boycott de son pays. En 1981, ses 2 titres en lourds et toute catégorie montrent à tous que le titre Olympique de 1980 n'a pas de valeur.
De nouveau les sirènes de l'argent frappent à sa porte. Cette fois, c'est la lutte professionnelle qui lui promet la fortune. Mais de nouveau, il refuse pour obtenir le titre tant désiré, titre qu'il obtient enfin lors des Jeux Olympiques d'été de 1984 de Los Angeles.
Il se retire en 1985, invaincu depuis octobre 1977. De plus, il n'a jamais été battu par un non japonais.
Palmarès
Champion Olympique toutes catégories lors de Jeux Olympiques d'été de 1984
Champion du Monde des lourds en 1979,1981,1983
Champion du Monde toutes catégories 1981
9 fois Champion du Japon en toutes catégories
528 combats pour 16 nuls et 16 défaites
Kosei Inoue
Or Olympique : 1
Or Mondial : 3
Histoire
Kosei Inoue né le 15 mars 1978 à Miyazaki, est un judoka japonais.
Taille : 1m84
Poids : 103 kg
Catégorie de poids : +100 kg
Entraineur : Yasuhiro Yamashita : Champion du monde et olympique pour le Japon dans la catégorie des lourds entre 1979 et 1984
Il a commencé sa carrière dans la catégorie des -100 kg.
Palmarès

Championnat du monde
2003 - Osaka : 1er (Catégorie des - 100 kg)
2001 - Munich : 1er (Catégorie des - 100 kg)
1999 - Birmingham : 1er (Catégorie des - 100 kg)
Jeux olympiques
2000 - Jeux de Sydney : 1er (Catégorie des - 100 kg)
Championnat d'Asie
1998 - Bangkok : 1er (Catégorie des - 100 kg)
2002 - Busan : 1er (Toutes catégories)
Championnat du Japon
2000 - 1er (Catégorie des - 100 kg)
2001 - 1er (Catégorie des - 100 kg)
2002 - 1er (Toutes catégories)
2003 - 1er (Toutes catégories)
2007 - 1er (Toutes catégories)

Toshihiko Koga
Or Olympique : 1
Or Mondial : 3
Histoire
Toshihiko Koga, né le 21 novembre 1967, à Fukuoka, est un jùdôka japonais, triple Champion du Monde et médaillé d'or Olympique.

Considéré comme l'un des meilleurs jùdôkas du Monde, Toshihiko Koga s'est rendue célèbre de par ses ippon-seoi-nage particulièrement efficaces.

Palmarès
Jeux Olympiques
Médaille d'or aux jeux olympiques de 1992 à Barcelone (Espagne) dans la catégorie "-71 kg".
Médaille d'argent aux jeux olympiques de 1996 à Atlanta (États-Unis) dans la catégorie "73 - 81 kg ".
Championnats du monde
Médaille d'or aux championnats du monde de judo 1989 à Belgrade (Yougoslavie) dans la catégorie "-71 kg".
Médaille d'or aux championnats du monde de judo 1991 à Barcelone (Espagne) dans la catégorie "-71 kg".
Médaille d'or au championnats du monde de judo 1995 à Chiba (Japon) : dans la catégorie "-78 kg".
Jeux d'Asie
Médaille de bronze aux Jeux d'Asie 1987 à Beijing (Chine) dans la catégorie "-71 kg".
Shohei Ono
Or Olympique : 2
Or Mondial : 3
  Aux Championnats du monde de judo 2013 à Rio de Janeiro, il remporte son premier titre mondial en battant en finale le Français Ugo Legrand. Aux championnats du monde de judo 2015 à Astana, il remporte pour la deuxième fois le titre mondial face à son compatriote Riki Nakaya. En février 2016, il remporte le grand prix de Dusseldorf sur un uchimata, sa spécialité, puis la médaille d'or olympique dans la catégorie des moins de 73 kg aux Jeux olympiques d'été de 2016 qui se déroulent à Rio de Janeiro. Trop concentré sur ses études, il ne participe pas aux championnats du monde de judo 2017. Aux championnats du monde de judo 2019 à Tokyo, il remporte sa troisième médaille d'or.
  2012 Championnats d'Asie Tachkent 2e Moins de 73 kg
2013 Championnats du monde Rio de Janeiro 1er Moins de 73 kg
2015 Championnats du monde Astana 1er Moins de 73 kg
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 1er Moins de 73 kg
2018 Jeux asiatiques Jakarta 1er Moins de 73 kg
2019 Grand Slam Düsseldorf 1er Moins de 73 kg
2019 Championnats du monde Tokyo 1er Moins de 73 kg
2021 Jeux olympiques Tokyo 1er Moins de 73 kg et 2e par Équipe
Lucie Décosse
Or Olympique :1
Or Mondial : 4
Histoire

Lucie Marguerite Théodora Décosse, née le 6 août 1981 à Chaumont dans la Haute-Marne, est une jùdôkate française évoluant dans la catégorie des moins de 70 kg, autrement désignée poids mi-moyen après avoir concouru jusqu'en 2008 en moins de 63 kg. N°1 française et mondiale dans les deux catégories, la droitière mesurant 1 m 67 s'est constitué un palmarès exceptionnel

Elle devient la cinquième Française, après Catherine Fleury et Cécile Nowak lors des jeux de 1992, Marie-Claire Restoux en 1996 et Séverine Vandenhende en 2000 à obtenir un titre olympique.

Elle est selon plusieurs spécialistes, la meilleure jùdôka française de l'histoire et certainement l'une des plus grandes championnes de ce sport.

Palmarès

2000 1re du Championnat du Monde Junior de Nabeul (Tunisie), - 63 kg
         3e du Tournoi de Varsovie (Pologne), - 63 kg
         5e du Tournoi de Rome (Italie), - 63 kg
2001 1re du Tournoi de Paris (Bercy, France), - 63 kg
         2e aux Jeux Méditerrannéen de Tunis (Tunisie), - 63 kg
         3e du Tournoi de Fukuoka (Japon), - 63kg
         1re au Tournoi de Paris, -63 kg
2002 1re du Championnat d'Europe, -63 kg
2003 5e du Championnat d'Europe, -63 kg
7e du Championnat du monde à Osaka (Japon), -63 kg
2004 7e des Jeux olympiques à Athènes (Grèce), -63 kg.
         7e du Championnat d'Europe, -63 kg
         1re au Tournoi de Paris, -63 kg
2005 3e Championnat d'Europe, -63 kg
         1re du Championnat du monde au Caire (Égypte), -63 kg
2006 1re du Championnat du monde par équipe
         2e Championnat d'Europe, -63 kg
         1re au Tournoi de Paris, -63 kg
2007 1re du Championnat d'Europe, -63 kg
         2e du Championnat du monde à Rio de Janeiro (Brésil), -63 kg
2008 2e des Jeux olympiques à Pékin (Chine), -63 kg
         1re du Championnat d'Europe, -63 kg
         1re au Tournoi de Paris, -63 kg
2009 1re du Championnat d'Europe, -70 kg
         1re au Tournoi de Paris, -70 kg
2010 1re au Tournoi de Paris, -70 kg
         1re Championnats du monde à Tokyo (Japon), -70 kg
2011 1re du Championnat du monde par équipe
         3e du Championnat d'Europe, -70 kg
         1re au Tournoi de Paris, -70 kg
         1re du Championnat du monde à Paris (France), -70 kg
2012 1re au Jeux Olympiques de Londres, -70 kg

Sandrine Martinet
Or Paralympique :1
Or Mondial : 5
Histoire
Sandrine Martinet est une para-judokate française, née à Montreuil (Seine-Saint-Denis) le 10 novembre 1982. Elle est championne de para judo dans la catégorie des malvoyants B2. Elle s’inscrit dans son premier club : le SVLJ à Vincennes. Elle n'est pas jugée pour son handicap et s’intègre facilement. À l'âge de 16 ans, elle participe à sa première compétition de juniors en Allemagne dans laquelle elle est finaliste.
 

2002
Championne de France handisport
Vice-championne du monde en 2002 à Rome
2003
Championne de France handisport
3e aux Jeux mondiaux par équipe et individuel en 2003 à Québec
2004
Championne de France handisport
Médaille d'argent aux Jeux paralympiques d'été de 2004 à Athènes
2006
Championne de France handisport
Championne du monde en 2006 à Brommat
2007
Championne de France handisport
Championne d’Europe en 2007 à Bakou
2008
Championne de France handisport
Médaille d'argent aux Jeux paralympiques d'été de 2008 à Pékin
2011
Championne aux Jeux Mondiaux ISBA à Antalya, Turquie
2012
5e aux Jeux paralympiques d'été de 2012 à Londres
2015
Championne de la Coupe du Monde ISBA à Eger, Hongrie
2016
Médaille d'or aux Jeux paralympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro en B2
2018
Championne du Monde IBSA, malvoyant à Atyraou, Kazakhstan
2019
Médaille de bronze au Championnat du monde d'Odivelas
3e au Grand prix de Bakou 2019
Championne du Monde IBSA, malvoyant à Fort Wayne
Médaille d'or aux championnats d'Europe 2019 à Gênes
2020
Médaille d'argent aux Jeux paralympiques d'été de 2020 à Tokyo en B2
Distinctions :
Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de la Légion d'honneur (décret du 30 novembre 2016)
Officier de l'ordre national du Mérite Officier de l'ordre national du Mérite en 2008 ; (chevalier en 2004)

Clarisse Agbegnenou
Or Olympique : 1
Or Mondial : 6
Histoire
Clarisse Agbegnenou, née le 25 octobre 1992 à Rennes en France, est une judoka française évoluant en moins de 63 kg (poids mi-moyens), licenciée au Red Star Club (RSC) de Champigny-sur-Marne. Elle possède le plus beau palmarès du judo féminin français, avec une médaille d’argent (2016) et une médaille d’or olympique (2020), six titres de championne du monde (2014, 2017, 2018, 2019, 2021 et 2023), deux médailles d'argent mondiales (2013 et 2015) et cinq titres européens (2013, 2014, 2018, 2019 et 2020). Elle est élue à la Commission des Athlètes de Haut-niveau du Comité national olympique et sportif français pour le mandat 2021-2025. Elle est désignée, en compagnie du gymnaste Samir Aït-Saïd, porte-drapeau de l'équipe de France olympique pour les Jeux de Tokyo 2020. Le 27 juillet 2021, quatre jours après la cérémonie d'ouverture où elle a défilé en tête de sa délégation, elle est sacrée championne olympique. Elle domine la tenante du titre Tina Trstenjak qui l'avait battue en finale à Rio, s'imposant au golden score pour gagner le seul titre qui manquait encore à son palmarès.
Palmarès
2012 Championnats d'Europe Tcheliabinsk 3e Moins de 63 kg
2013 Championnats d'Europe Budapest 1re Moins de 63 kg
          Championnats du monde Rio de Janeiro 2e Moins de 63 kg
2014 Championnats d'Europe Montpellier 1re Moins de 63 kg
          Championnats du monde Tcheliabinsk 1re Moins de 63 kg
2015 Jeux européens Bakou 3e Moins de 63 kg
          Championnats du monde Astana 2e Moins de 63 kg
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 2e Moins de 63 kg
2017 Championnats du monde Budapest 1re Moins de 63 kg
2018 Championnats d'Europe Tel Aviv 1re Moins de 63 kg
          Championnats du monde Bakou 1re Moins de 63 kg
          Championnats du monde militaires Rio 1re Moins de 63 kg
2019 Jeux européens Minsk 1re Moins de 63 kg
2019 Championnats du monde Tokyo 1re Moins de 63 kg
2020 Championnats d'Europe Prague 1re Moins de 63 kg
2021 Championnats du monde Budapest 1re Moins de 63 kg
         Jeux olympiques Tokyo 1re Moins de 63 kg et 1re par Équipe
2023 Championnats du monde Daho 1re Moins de 63 kg
Cyril Jonard
Or Paralympique : 1
Or Mondial : 9
Histoire
Cyril Jonard est un judoka français, né le 23 février 1976 à Eymoutiers (Haute-Vienne). Atteint du syndrome d'Usher, sourd et malvoyant, il participe aux épreuves internationales pour judokas aveugles et déficients visuels. Il participe également aux épreuves pour judokas sourds et malentendants.

Il combat dans la catégorie des -81kg et détient le grade de 6e Dan
Cyril Jonard participe aux Jeux paralympiques d'été de 2004 à Athènes, et remporte la médaille d'or dans la catégorie des moins de 81 kilos en battant le Japonais Yuji Kato par ippon en quelques secondes. Il est alors décoré chevalier de la Légion d'honneur.

Cyril Jonard représente de nouveau la France aux Jeux paralympiques d'été de 2008 à Pékin, et remporte l'argent dans la catégorie des moins de 81 kg, battu en finale par le Cubain Isao Cruz.

Il concourt également aux Deaflympics d'été de 2009 à Taipei à Taïwan et aux Deaflympics d'été de 2013 à Sofia, Bulgarie et emporte trois médailles d'argent. Il est marié à Cécilia qu'il a rencontrée au Brésil et avec qui il a une fille, Athèna, prénommée ainsi en hommage aux premiers Jeux Olympiques auxquels il a participé.

Palmarès

01

1995 Championnats du Monde (IMAFD, malentendant) à Miami, États-Unis 1er en Moins de 78 kg
02
1997 Championnats du Monde (IMAFD, malentendant) à Trondheim, Norvège 1er en Moins de 78 kg
03
1999 Championnats du Monde (IMAFD, malentendant) à Buenos Aires, Argentine 1er en Moins de 81 kg
1999 Championnats du Monde (IMAFD, malentendant) à Buenos Aires, Argentine 3e en Toutes catégorie
2001 Championnats du Monde à Rome, Italie 3e en Moins de 81 kg (en 2002 selon "France-paralympique")
2001 Championnats de France 1er en Moins de 81 kg
2002 Championnats de France 1er en Moins de 81 kg
2003 Championnats de France 1er en Moins de 81 kg
04
2003 Championnats aux Jeux Mondiaux à Québec, Canada 1er en Moins de 81 kg
2004 Championnats de France 1er en Moins de 81 kg
05
2004 Championnats du Monde (IMAFD, malentendant) à Moscou, Russie 1er Moins de 81 kg
06
2004 Jeux Paralympique à Athènes, Grèce 1er Moins de 81 kg
2005 Championnats de France 1er Moins de 81 kg
2005 Championnat d'Europe IBSA à Vlaadingen, Pays-Bas 1er Moins de 81 kg
2005 Championnats d'Europe Handisport à Rotterdam, Pays-Bas 1er Moins de 81 kg
2006 Championnats de France 1er Moins de 81 kg
07
2006 Championnats du Monde (IMAFD, malentendant) à Brommat, France 1er Moins de 81 kg
2007 Championnats de France 1er Moins de 81 kg
2007 Championnats d'Europe Handisport à Bakou, Azerbaïdjan 1er Moins de 81 kg
2008 Championnats de France 1er Moins de 81 kg
2008 Jeux Paralympique à Pekin, 2e Moins de 81 kg
08
2008 Championnats du Monde (IMAFD, malentendant) à Toulouse, France 1er Moins de 81 kg
2008 Coupe de France des Entreprises à Paris, France 3e au Moins de 81 kg
2009 Championnats de France 1er Moins de 81 kg
2009 Championnat Deaflympics d'été 2e à Taipei à Taïwan en Moins de 81 kg
09
2012 Championnats du Monde (IMAFD, malentendant) au Vénézuela 1er Moins de 81 kg
2013 Championnat Deaflympics d'été à Sofia, Bulgarie, 2e au Moins de 81 kg
2013 Judo Kata mixte avec Marie Robert : 2e
2013 Championnat d'Europe IBSA à Eger, Hongrie 3e au Moins de 81 kg
2015 Championnats de France 1er Moins de 81 kg
2015 Championnat d'Europe IBSA à Odivelas, Portugal 1er Moins de 81 kg (médaille de bronze selon "France-paralympique")
2017 Championnat d'Europe IBSA à Walsall, Angleterre 2e au Moins de 81 kg
2017 Championnat Deaflympics d'été à Samsun, Turquie, 3e en Moins de 81 kg
2019 Championnat d'Europe DEAF à Brasschaat, Belgique 2e au Moins de 81 kg
2021 Championnat du Monde, Versaille, France, 2e au Moins de 81 kg
10
2022 Championnat du Monde IBSA, malvoyant à Bakou, Azerbaïdjan 1er Moins de 81 kg

Records :
Tadahiro Nomura : Triple Champion Olympique et Champion du Monde
Satoshi Fujimoto :
Triple Champion Paralympique et Champion du Monde
Teddy Riner : Double Champion Olympique et Undécuple Champion du Monde
Ryoko Tani : Double Championne Olympique et Septuple Championne du Monde
David Douillet : Double Champion Olympique et Quadruple Champion du Monde
Shohei Ono : Double Champion Olympique et Triple Champion du Monde
Wim Ruska, Masae Ueno et Lukas Krpalek : Double Champion Olympique et Double Champion du Monde
Hitoshi Saito, Peter Seisenbacher et Kayla Harrison : Double Champion Olympique et Champion du Monde
Waldemar Legien, Xian Dongmei, Masato Uchishiba et Ayumi Tanimoto :
Double Champion Olympique
Cyril Jonard : Champion Olympique et Nonuple Champion du Monde
Ingrid Berghmans, Clarisse Agbegnenou et Tong Wen : Championnes Olympiques et Sextuple Championne du Monde
Sandrine Martinet : Championne Olympique et Quintuple Championne du Monde
Yasuhiro Yamashita, Ki-young Jeon, Lucie Décosse, Hifumi Abe et Uta Abe, Naohisa Takato, Kye Sun-hui et Noriko Anno : Champion Olympique et Quadruple Champion du Monde

Toshihiko Koga, Kosei Inoue, Ilías Iliádis et Driulis González : Champions Olympiques et Triples Champions du Monde
Anton Geesink, Cho Min-sun, Idalys Ortíz et Udo Quellmalz : Champions Olympiques et Double Champion du Monde

Isao Okano, Lasha Shavdatuashvili, Thierry Rey, Séverine Vandenhende, Catherine Fleury et Cécile Nowak :
Champions Olympiques et Champions du Monde

Shozo Fujii, Naoya Ogawa, Gao Fenglian et Karen Briggs :
Quadruple Champion du Monde

Carte résultats Olympiques
Carte résultats Olympiques et Mondiaux