Apprentissage

- L'étude des katas et du jd est un acte profondément personnel qui passe par l'imitation (shu, suivre) puis la compréhension (ha, comprendre) et enfin l'intériorisation (ri, adapter, améliorer, faire sien).
- Si les techniques s'effectuent à deux, elles doivent s'enseigner au moins à trois pour avoir une vue extérieur.
- L'entraînement amène le pratiquant à imiter (suivre), comprendre puis créer (adapter, améliorer) les techniques.
- La maîtrise technique nécessite la compréhension (ha), la mémorisation et l'intériorisation (ri) des rouages techniques (ghi).
- La maîtrise technique (ri) est atteinte lorsque par l'observation de sa propre pratique (taï) on retrouve la compréhension et la mémorisation des rouages techniques (ghi) et pas le contraire (ha).
- La maîtrise technique (ri) peut être un frein à l'enseignement dans le sens où l'intériorisation (ri) peut entraîner l'oubli de la théorie (ghi) devenu inutile.
- En situation de stress intense seuls les acquis les plus profonds (les premiers, les fondamentaux) resurgissent
- Uke doit aider tori à progresser. Tori doit mettre en confiance uke; Uke doit avoir confiance en tori.
- L'élève doit être dans l'attitude Jitoku (volonté de progresser et de comprendre le sens réel de ce que veux transmettre le maître)
- Les fondamentaux (hon) techniques doivent représenter 70% de l'apprentissage.
- L'enseignement évolue entre la syncrétisation (fonction, approche du sens globale) et la désyncrétisation (structure, approche du déchiffrage élémentaire)