Confiance

La confiance : de con "ensemble" et fidere "se fier", "croire"
Confiance aux autres :
Sentiment de sécurité morale, physique ou technique vis-à-vis de quelqu’un ou quelque chose se caractérisant par l'intention d'accepter la vulnérabilité sur la base de croyances optimistes sur les intentions (ou le comportement) d'autrui »

La confiance en soi :
Sentiment de sécurité morale, physique ou technique vis-à-vis de soi-même se caractérisant par l'intention d'accepter sa propre vulnérabilité. La confiance en soi ce n’est pas inné. Un peu plus d’estime de soi, d’expérience et de courage peuvent vous permettre de vous affirmer plus facilement. La confiance en soi permet la ténacité, capacité de rire de soi-même ou de se libérer de l'ethnocentrisme et de ses préjugés.
Elle est l'un des signes de la maturité.

Si certains en ont beaucoup trop, d’autres en manque cruellement.

"On est parfois déçu quoi qu'on fasse, mais ça ne doit pas vous empêcher de faire confiance aux gens
"Tout le monde est déçu un jour, mais tout le monde ne déçoit pas toujours tout le monde"
Buck Rogers

La peur est une émotion ressentie par la croyance d'un danger ou de de la perspective d'un danger ou d'une menace. En d'autres termes, la peur est une conséquence de l'analyse du danger et permet au sujet de le fuir ou de le combattre, également connue sous le terme « réponse combat-fuite ».

Une critique acerbes peut amener une réaction :
- de déprime plus ou moins silencieuse de quelqu'un manquant d'assurance
- de colère d'autodéfense de quelqu'un manquant d'assurance
- de silence de quelqu'un qui a confiance en lui

Prenons comme exemple le fait d'être attaquer sur le fait d'avoir peur du noir :
Considérons que :
- un maternelle a peur du noir
- un élémentaire n'a plus peur du noir depuis peu de temps
- un adulte n'a pas peur du noir
On a alors :
- un élémentaire dit à un maternelle qu'il a peur du noir : le maternelle est touché et se met à pleurer
- un adulte dit à un élémentaire qu'il a peur du noir : l'élémentaire est touché et se met en colère
- un élémentaire ou un maternelle dit à un adulte qu'il a peur du noir : l'adulte n'est pas touché et se met à sourire
Si l'adulte ne réagit pas et ne se met pas en colère, ce n'est pas parce qu'il déprime mais parce qu'il n'est pas touché grace à sa maturité.
Ainsi, le maternelle et l'élémentaire ne pourrons pas pratiquer l'autodérision sur le fait d'avoir peur du noir car ils sont encore touché par le sujet.

La parabole du clou :
Si l'on tape sur un clou avec un marteau pour l'enfoncer alors soit :
- le clou ne s'enfonce pas car même si le marteau est assez gros, le clou est déjà totalement enfoncé
- le clou s'enfonce car le marteau est assez gros et que le clou n'est pas totalement enfoncé
- le clou ne s'enfonce pas car le marteau n'est pas assez gros pour le clou

La maturité est lié à notre rapport à l'objet :
Distance 0 : pris par l'objet
Distance 1 : trop prés de l'objet pour le voir en intégralité
Distance 2 : suffisamment distant de l'objet pour le voir en intégralité

Par exemple dans l'enseignement :
Distance 0 : je ne peut pas enseigner car je ne maîtrise pas l'objet de mon enseignement
Distance 1 : je ne peut pas enseigner car je n'ai pas suffisament de recule sur mon propre apprentissage (seicho) de l'objet enseigné
Distance 2 : je peux enseigner car je suis suffisament distant de l'objet pour avoir du recule sur mon propre apprentissage (seicho) de l'objet enseigné

Apprentissage de l'objet
Apprentissage de mon propre apprentissage
Enseignement