Déplacement

- C’est l’appui le plus loin qui effectue la poussée
- Pour pousser on rapproche le haut du corps et on éloigne les appuis
- Une traction s'effectue toujours les deux bras tendus et donc de loin.
- Une poussée s'effectue toujours les deux bras pliés et donc de près.
- La différence entre une traction et une poussé dans un même sens tient dans la position de ma main qui saisie par rapport à mon coude et mon épaule :
            - si ma main qui saisie est plus près de mon corps que mon coude ou mon épaule alors il s'agit d'une poussée
            - si ma main qui saisie est plus loin de mon corps que mon coude ou mon épaule alors il s'agit d'une traction
- Pour tirer on éloigne le haut du corps et on rapproche les appuis
- Un tournoiment s'effectue toujours d'un bras plié et on tire de l'autre bras tendu et de à moyenne distance
- Pour tourner on rapproche le haut du corps et on rapproche les appuis dans le sens inverse du tournoiment
- Pour se déplacer rapidement il faut que le poids soit légèrement déporter sur la plante des pieds
- On fait bouger l'adversaire avec les bras mais on le déplace avec les jambes
- Le déplacement est nécessaire pour esquiver les bascules de complément, éviter les fixations de ses appuis par le poids du corps, se placer et permettre la dynamique et l'amplitude nécessaire au déplacement de l'autre.

- Le déplacement au service du déséquilibre permet de surpasser le replacement des appuis.
Lors d'un combat de jd, on constate bien souvent que trois ou quatre techniques seulement sont utilisées. Pourtant, chacun des protagonistes sait en appliquer plus d'une cinquantaine sur un partenaire lors de l'entraînement. Cela montre que l'essentiel n'est pas de connaître un maximum de prises mais bien de savoir effectuer un travail de préparation indispensable au placement de la technique.