La relation d'aide


 
demande de celui qui veut être aidé
acceptation de celui qui vient en aide
Le demandeur est en position faible :
il doit faire une demande claire et réitérée
refus de celui qui pourrait venir en aide
Celui qui refuse d'aider est en position forte :
il ne doit pas à avoir à se justifier
 
proposition de celui qui vient en aide
acceptation de celui qui veut être aidé
Le proposant est en position faible.
Il ne doit pas attendre une demande
refus de celui qui pourrait être aidé
Celui qui refuse l'aide est en position forte :
il ne doit pas à avoir à se justifier

Celui qui propose ou qui demande est en position faible car il est à l'origine de la relation d'aide.
Celui qui accepte ou refuse est en position forte car il n'est pas à l'origine de la relation d'aide.

Il faut toutefois bien choisir celui à qui vous demandez de l'aide. En effet, demander de l'aide peut être vu comme un aveu de faiblesse. Demandez à quelqu'un de qui comprendra votre recherche d'amélioration. Ne vous laissez pas non plus déstabiliser par les critiques des personnes manquant d'expérience et/ou d'esprit d'analyse ou confondant relation d'aide et la volonté d'imposé des représentations personnelles. L'important est d'essayer, de ne jamais perdre l'espoir et en toutes circonstances, de faire de son mieux pour ne pas avoir de regret. L'enseignant doit avant tout avoir foi en ce qu'il fait et rechercher inlassablement à s'améliorer.