La démonstration

Une démonstration de jùdô n'a pas de but didactique pour ses spectateurs mais pour ses acteurs et doit avant tout développer le côté spectaculaire pour donner envie. Elle doit présenter des actions préparées que le premier venu ne peut pas réaliser sans entraînement.

Une démonstration est souvent couplé avec un stand et/ou une initiation. On peut aussi proposer une démonstration participative.

Les tatamis :
L'utilisation de tatamis puzzle en extérieur est absolument nécessaire car il pallie de nombreux défaut des tatamis classiques :
Grâce à la découpe en forme de puzzle et à son faible poids (3 kg/pièce), le processus d'installation et de rangement est très simple et durable.
Comme il est réversible, ce tatami permet de créer des surfaces de combat de formes et de tailles différentes en utilisant un seul stock.
Comme il sont résistant à l’eau (lavable, imperméable), au feu (ne chauffe pas au Soleil), antifongique (anti mycose), antibactérien et hypoallergénique ce tatami est idéale pour accueillir un public non-initié en extérieur.

Pensez aussi au Soleil :
- aux chaussettes épaissent pour ne pas se brûler les pieds
- à la crème solaire à mettre à tous les endroits exposés au Soleil
- à l'eau pour ne pas se déhydrater

Pensez également à la pluie :
- à l'essuie-tout pour essuyer les tatamis
- un balai
- une bache suffisamment grande pour le dessous et le dessus du tatami

Échauffement :
- diffuser de la musique entraînante
- la toupie
- déplacement sur le dos sans appuis
- roulade arrière jambes écartées
- roulade arrière relevée
- roulade à deux
- changement de position shiho/gesa
- pompes, abdominaux, gainage
- jeu du déménageur soulevé en kata guruma puis flexions
- chute avant avec obstacle

Démonstration de toutes les techniques spectaculaires (autorisées ou non en compétition) :
- les nage-komis : les projections où le partenaire est soulevé du sol
- enchaînement debout sol
- séquences techniques complexes au sol (retournement, renversement, dégagement)
- les clés de bras
- les étranglements
Ne pas oublier l'humour.

Les katas :
Nage no Kata ou Goshin Jùtsu

Les combats :
- les randoris
- énoncer les palmarès
- les shiais

Les techniques interdites :
Elles sont interdites... en compétition. Il faut différencier deux types de techniques interdites :
- les kinshi-wazas qui sont des techniques qui ont été retirés principalement en raison de leur haut risque de blessure.
- les techniques effectuer sous la ceinture, interdites en compétition pour éviter l'utilisation abusive de la force.
Souvent spectaculaires, ces dernières sont donc tout à fait recommandées en démonstration.

À éviter :
Les explications qui interrompent l'action.

Il est préférable d'organiser la démonstration près du lieu d'entraînement des futurs pratiquants