Humour

 

Selon Henri Bergson, le rire y est considéré comme une punition de la société envers les êtres qui s’écartent de la norme.

Dans le premier chapitre, Henri Bergson fait trois observations sur le rire :
- Il n’y a pas de comique en dehors de ce qui est proprement humain. Ainsi, un paysage n’est jamais risible. Un animal est risible lorsque l’on surprend chez lui une attitude ou une expression humaine.
- Le rire s’accompagne toujours d’une insensibilité ou d’une indifférence : « c’est une anesthésie momentanée du cœur, pendant laquelle l’émotion ou l’affection est mise de côté ; il s’adresse à l’intelligence pure. »
- Le rire a une signification sociale : il doit répondre à certaines exigences de la vie en commun, le rire étant toujours le rire d’un groupe.

Il en résulte, selon Henri Bergson, que « le comique naîtra, semble-t-il, quand des hommes réunis en groupe dirigeront tous leur attention sur un d’entre eux, faisant taire leur sensibilité et exerçant leur seule intelligence. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Rire_%28Henri_Bergson%29

Définition : L'humour est une forme de transgression qui vise à mettre en valeur d'une manière plaisante le caractère anormal (exagéré, improbable, inadapté ou absurde) de certains aspects de la réalité pour provoquer une forme de contrôle sociale appeler le rire. Pour qu'une blague provoque le rire il faut également que le locuteur soit perçu comme un transgresseur volontaire à ces propres valeurs opposées à celle énoncées dans la blague, qu'on est confiance en lui. Il faut enfin que l'interlocuteur soit doué d'humilité et d'autodérision (capacité de rire de soi-même) que permet la maturité s'il en est la cible .

Sa forme, plus que sa définition, est donc diversement appréciée d'une culture à l'autre, d'une région à une autre, d'un point de vue à un autre, à tel point que ce qui est considéré par certains comme de l'humour, peut être considéré par les autres comme :
- dénué d'humour (manque de transgression ou trop peu élaborée)
- méchante / insultante (interlocuteur manquant d'autodérision)
- grossière/vulgaire (locuteur perçu comme grossière/vulgaire)

N'avez-vous jamais pensé à vous présenter dans un dojo sans indiquer que vous en avez déjà fait ?
Voici un lien internet qui réalise cette idée :
Quand un ceinture noir se fait passer pour un ceinture blanche

Citations :
"La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents." Gandhi
" On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde." Pierre Desproges
"Ceux qui critiquent l'humour sont plus à pleindre qu' à condamner." Inconnu

10 PETITS MENSONGES POUR AMENER VOTRE ENFANT A FAIRE DU JUDO !

"Tu seras invincible"
Enfin, bon, en vrai tu apprendras à tomber en tapant très fort par terre avec la main à plat. Déjà, c'est pas mal.

"Tu auras un costume de ninja"
Peut-être pas EXACTEMENT un costume de ninja, mais un judogi, que tout le monde appellera "kimono",
c'est presque pareil. T'auras toujours en tout cas toujours plus d'allure que si tu faisais du cyclisme ou du twirling-bâton.

"Tu iras t’entraîner dans un temple qu'on appelle Dojo"
Sous un portrait de Jigoro Kano. Bon, ok, c'est juste une grande salle qui caille l'hiver, mais "aller au dojo", c'est quand même plus sympa que d'aller "au stade municipal" ou "à la salle polyvalente".

"Tu ne rentreras jamais tout crado du sport"
Pas comme tes copains qui font du foot ou du rugby et qui reviennent à chaque fois tout dégueulasses en se faisant engueuler par leur mère. Bon y'en qui te diront qu'un dojo ça sent quand même méchamment la chaussette sale

"Tu sauras parler couramment japonais"
Du coup t'auras un peu d'avance sur tes copains qui baragouinent 2 mots d'anglais. Toi avec Hadjime, Matte et Osaekomi, tu mettras une dose à tout le monde. Ça ne suffit pas pour parler "couramment", mais personne n'ira vérifier.

"Tu ne perdras plus jamais une baston à la récré"
En vérité, tu n'es pas censé utiliser les arts martiaux en dehors du dojo, et tu dois rester maître de toi. Mais bon, avoir dans la manche une bonne technique de clé de bras, ce n'est jamais perdu.

"Du coup, tu apprendras à faire des Makankosappo et des Kamé Hamé Ha"
Bon, peut-être pas, mais au moins des O-soto-gari et des Harai-Goshi, c'est pareil, tout ça, c'est des machins japonais.

"Tu seras poli, courageux, sincère, respectueux, modeste et maître de toi"
A priori comme ça tout ça tu t'en fous un peu, mais t'as pas le choix on a décidé avec ta mère : c'est soit judo, soit catéchisme.

"Tu gagneras toujours tout comme Teddy Riner le gros monsieur qui fait de la pub pour pitch"
Autan choisir un sport où on est fort et où on gagne. Sinon t'as qu'à faire du ping-pong, tu vas voir niveau médaille aux JO, c'est plus calme.

"T'auras des blessures vraiment classe"
Une épaule démise, un arrachement du ligament latéral interne, un problème au ligament croisé antéro externe...
ça a quand même plus de gueule que la "talalgie" de Zlatan ou les oreilles décollées de rugbymen, non ?

"C'est un bon moyen de se faire des potes"
Un bon étranglement ou un O Soto Guruma rondement mené, ça rapproche.

POURQUOI NE PAS INSCRIRE VOTRE ENFANT AU JUDO

Voilà dix bonnes raisons de ne pas inscrire votre enfant au judo. Tout le monde le sait, le judo est un sport de combat, sans être un sport dangereux. Il vaut mieux qu’il soit en bonne santé mais un peu déçu que de l’inscrire et qu’il ne soit blessé tous les jeudis.

01- Votre enfant va avoir de moins en moins de temps pour regarder la télé et va manquer de nombreux épisodes de séries débiles.
02 - Il risque d’interagir avec d’autres enfants et de développer des liens d’amitié ce qui est très difficile quand on est jeune.
03 - Il y a un risque important de devoir courir ce qui va lui donner faim et vous obligera à préparer des repas plus copieux. Votre budget va en prendre un coup.
04 - Il y a de fortes chances que votre enfant subisse l’influence de personnes dignes de confiance comme l’entraîneur, ou de judokas plus âgés qui risquent de lui montrer le bon exemple. Mais vous avez assez de bons exemples à la maison.
05 - Parfois le judo est un peu comme l’école. On doit apprendre de nouvelles choses, de nouveaux concepts. Comme par exemple le respect, le travail d’équipe, l’amitié, etc. Qui a envie de retourner à l’école ?
06 - Votre enfant risque de se développer physiquement et ses vêtements vont devoir être renouvelés un peu plus rapidement que des enfants qui jouent à la Playstation toute la journée. Votre budget va encore en prendre un coup.
07 - Vous allez être obligé de partager plus de temps avec votre enfant, l’accompagner à l’entraînement et devoir discuter d’un sujet qui l’intéresse. Cela va vous empêcher de regarder la télé et vous allez manquer des épisodes de séries débiles.
08 - Votre enfant risque de s’amuser tellement qu’il sera probablement hors de contrôle et vous n’y pourrez rien. Vous serez alors très frustré de n’avoir aucun contrôle.
09 - Il y a une chance assez certaine que votre enfant prenne goût à l’école de la vie et devient une véritable personne. Une fois de plus, cela se fera en dehors de tout contrôle de votre part.
10 - Votre enfant va immanquablement développer une grande confiance en soi et devenir un adulte équilibré. Et vous allez certainement vous demandez comment vous en êtes arrivé à ce point.
Tout ceci est bien entendu à prendre au second degré…

https://www.geckosauteur.ch

 

Les blagues :

Un jour le Diable défia Dieu à un tournoi de jd.

Amusé, Dieu lui dit : "Vous n'avez aucune chance, j'ai avec moi Jigorô Kanô le père du jd ainsi que tous les premiers grands maîtres du jd.

"C'est vrai ...", s'exclama le Diable, "...mais moi j'ai tous les arbitres !

Lors d'un cours de kata, des enseignants discutent entre eux :
- "Alors vos élèves, il avancent dans leurs katas ?"
Un peu lassé l'un répond :
- "Mes élèves doivent avoir des origines espagnols"
- "Comment tu vois ça ?"
- "Ils font des KATA-LENTS"
Mort de rire, l'autre répond :
- "C'est pas un kata qu'il font c'est un bateau !"
- "Comment ça un bateau ?"
- "Oui, c'est un KATA-MARRANT !"
- "Les miens, c'est pas mieux !
- Comment ça ?
- "Pour mes élèves c'est une KATA-STROPHE !

Perle du jd (Par égard pour les auteurs de ces propos, aucun nom de sera cités ci-dessous...)
"Kinza ça s'écrit Q U I N Z A"
"La création du jd vient de Jigorô Kanô qui a mis d'accord les différentes écoles de jùjitsu qui n'y arrivaient pas."
"On ne peut pas te verser un salaire lissé à l'année car tu ne travailles pas tous les mois"
"Si on bronze en montagne c'est qu'il fait chaud car on est plus près du Soleil"
"Tu ne peux pas décerner de grade car tu es une jeune diplômée DEJEPS"
Quel est la différence entre une relation entre deux partenaires de kata et une relation amoureuse ?
- les deux partenaires kata commencent par communiquer sans se comprendre puis finissent pas se comprendre sans communiquer
alors que,
- les amoureux commencent par se comprendre sans communiquer et finissent par comuniquer sans se comprendre
Quel est le plus grand mensonge au jd ?
- On y va souple d'accord ?
Au jd, ce n'est pas si mal d'être Douillet !
Vidéo :
Pourquoi le jùdô est supérieur au Karate
Expressions de jùdôka :
Je lui ai mit une boîte (une chute sévère).
Je lui est collé le tatami dans le dos.
Je l'ai arraché.
Je l'ai fait monter au plafond.
Ça fait longtemps que je n'ai pas tiré (combattu).
Ça fait longtemps que je ne suis pas monté sur un tatami.
J'ai battut une ceinture noire.
Je l'ai verrouillé au sol.
Il m'a verrouillé à la garde.
Il a mis les brancards.
C'est pas des bras qu'il a c'est des pistons.
C'est un treuille.
Je l'ai mis en drapeau avant de lui mettre une boîte.
Il a pris un G et demi dans le dos.
Vocabulaire :
FRANÇAIS
JAPONAIS
Slip(H) Sakazizi
Slip(F) Sakafoufoun
Slip(enfant) Sakakaka
String Filakuku
Soutien-gorge Sakanéné
Minijupe Oraduku
Minijupe plus courte Ymatouvu
Minijupe provocante Oradukutakataté
Moto en panne Yamamotokadératé
Moto accidentée Takassétamoto
Inventeur du marteau AyayaMédoi
Il ait froid ce matin Sakaïsakaï!
Femme enceinte Ymatoumi
Femme n'arrivant pas à être enceinte Takékétaraté-takarataké
Femme venant de faire l'amour Ymaniké
Femme poilue Tétoufu
Rhume Nékicoul
Cassoulet Takapété
Soixante-neuf Kisuski
Enlève tes chaussures Takakitététong
Où sont tes chaussures? Outamitétong
Déshabille-toi entièrement Takatoukité
Prendre une photo Yakapabougé
Devant la porte Nakasoné
Amiral de la flotte YchiDuoduma
Terrain glissant Tadérapétéfoutu
Ta femme te trompe Tekoku
Femme trompée Imafékoku
Ta femme t'a largué Tananatakité
Fonctionnaire mal noté Imasaké
Recours en notation rejeté Tuladanlku
Pourquoi commencer le jd ?
Le jd n'est pas un sport dangeureux, je vous assure. Le respect de l'enseignant est très important au jd. De plus, les jùdôkas font toujours très attention à l'intégrité physique de l'adversaire. En outre, la modestie des jùdôkas est inscrite dans le code moral du jd. Bien sûr, si le physique est un élément à considérer, la technique et la volonté sont aussi très important dans un combat. Si certains judokas parviennent à rester debout et à ne pas tomber sur le dos en s'accrochent au jùdôgi, on peut également gagner au sol par des techniques souvent très sophistiquées.
Liens :
http://bushido.fol.nl/nieuw/spel/hoofd.htm
https://www.youtube.com/watch?v=cdLgWWjCWwo
https://www.youtube.com/watch?v=zb_swrGihP8
https://www.youtube.com/watch?v=pRZqRjxkHpk

 

« La première chose à apprendre dans ce sport, et c'est la plus importante, c'est d'apprendre à tomber. »
~ Marco Materazzi à propos du football

Le Judo est un sport de combat régulé par des règles incompréhensibles pour les non-néophytes, créé dans l'optique d'éduquer le corps et l'esprit. On trouve pourtant chez les vieux judokas un nombre particulièrement élevés de phalanges abîmées, de fractures multiples des orteils, de ligaments croisés détruits, d'oreilles en chou-fleur (appelées également oreilles de lutteurs), d'histoires de nez cassés, d'arcades explosées et d'autres joies similaires acquises sur le tatami, lors de stages, compétitions ou entraînements. Mais le nombre d'anecdotes d'amitié, de camaraderie, de fêtes, de soirées arrosées et de beuveries entre judokas étant également proportionnel au nombre de blessures (certaines beuveries étant également à la source d'autres blessures plus ou moins graves), le judo reste un sport très populaire. Les judokas se donnent d'ailleurs eux même le titre de meilleurs ambianceurs de soirées (cf. une source très très sûre et sérieuse, j'ai nommée facebook... hum), tout comme ils se sont décernés sur la même plate-forme le titre de meilleurs amants, voir le ne-waza (judo au sol) dans le chapitre "comment se pratique le judo" ci-dessous.

Les Maximes du judo :
"Seiryoku zenyo" La meilleure utilisation possible de l'énergie, soit un minimum d'effort, pour un maximum d'efficacité : le judoka est par définition flemmard.
"Jita kyoei" le principe d'amitié, de prospérité et d'entraide mutuelle : toujours la bonne excuse des judokas pour boire une bière entre amis après l'entrainement!

Origine et Nom

Le Judo est né il y a environ 200 ans, lorsque Jigoro Kano se promenait dans un parc pour réfléchir. À l'instar d'Isaac Newton, qui déduit la loi de l'attraction terrestre en se promenant et en recevant une pomme sur la tête, Jigoro Kano eu l'idée de créer le judo après avoir été enseveli par un tas de neige qui lui est tombé dessus.
Il observa ainsi froidement que les branches souples pliant sous le poids de la neige pouvaient se débarrasser de leur adversaire tandis que les branches dures cassaient sous le poids. Étant lui-même tout petit et fragile, et légèrement flemmard aussi, il se dit qu'il serait plus simple d'inventer un sport basé sur la souplesse plutôt que d'aller au fitness. Il créa le judo. Pour le bonheur des générations suivantes.

Comment se pratique le Judo ?

Très simple. Également très fin. Il faut juste mettre son partenaire sur le dos, l'immobiliser, ou le faire abandonner avec une clé de bras ou un étranglement. Le plus difficile est de trouver l'adversaire d'accord de subir tout ça.

Malgré le coté masochiste de la plupart des judokas - c'est vrai ça, faut être judoka pour aimer avoir autant de bleus, de courbatures, de blessures, se faire jeter par terre et étrangler - la plupart sont également de fortes têtes, et c'est pourquoi ils luttent encore et toujours comme les gaulois contre l'envahisseur.

Malgré ce côté simple du judo, il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup de règles pour réussir à tout comprendre à la compétition, à un tel point que les arbitres eux-mêmes ne sont pas toujours très sûrs des points et pénalités qu'ils donnent. D'où l'intérêt d'avoir un coach pour crier sur l'arbitre et l'engueuler en cas d'erreurs, le judoka n'étant pas habilité à parler pendant le combat, et le coach endossant en général très bien et très volontiers ce rôle-là.
Tout ceci reste toutefois dans un esprit bon enfant comparé au foot, on a encore jamais vu d'arbitre de judo recevoir une canette sur la tête... Éventuellement un petit sac de sable, par mégarde, en suisse-allemande. Les suisse-allemands, de nature très calme, pour ne pas ajouter de bruit supplémentaire à la ferveur ambiante, lors des compétitions lancent un petit sac de sable en direction du tatami pour annoncer la fin du temps réglementaire, plutôt qu'avoir recours à une bruyante sonnerie ou à un gong comme partout ailleurs sur terre.

Le judo comporte 2 grandes part, le tachi-waza (judo debout) et ne-waza (judo au sol). La partie sol semble très ambiguë pour les non-judokas, étant donné le contact très rapproché des deux partenaires et certaines positions très équivoques. Cependant, pour le judoka, c'est plutôt habituel. Certes, vers 16-18 ans, avec l'arrivée des hormones affolées, les jeunes judokas sont parfois très troublés par la promiscuité (du corps de sa partenaire, mais ne s'en plaignent en général pas trop, recherchent même le ne-waza.

Les judokas n'ont d'ailleurs en général pas comme principale caractéristique la pudeur, ce qui est pratique, étant donnée qu'en compétition il faut changer de kimono entre deux combats et que les vestiaires sont en général bien trop loin. C'est d'ailleurs les premiers à se déshabiller pour des paris stupide comme faire le tour du chalet à poil dans la neige... Les jeunes (et parfois aussi moins jeunes) judokas mâles sont souvent très fiers de leurs muscles et aiment tout particulièrement se promener et pavaner torse nu aux abords des tatamis. Leur bronzage laisse cependant à désirer, vu qu'ils passent leurs étés en stage et pas en vacances.

Le code moral - ou le code mural

Sur tous les murs des dojos (lieu ou l'on pratique le judo, sans compter les bars, les prés, le goudron, les salles de classe, les tas de foin, et accessoirement le lit pour certaines catégories mixtes), on trouve le fameux code "mural" si peu observé, "moral" si plus appliqué.
Lorsqu'il a créé le judô, Jigoro Kano voulait extraire du Ju-jitsu un moyen d' éducation du corps et de l'esprit « adapté à l'éducation de toute une nation ». Depuis sa création, l'enseignement du judo est accompagné de l'inculcation au judoka de fortes valeurs morales.
Depuis sa création, le judoka tente donc également de s'amuser à détourner se code moral :
- La politesse, c'est le respect d'autrui, un judoka ne refuse jamais un verre quand on le lui propose, par peur de blesser son interlocuteur
- Le courage, c'est faire ce qui est juste: l'alcool est un ennemi, fuir l'ennemi, c'est lâche
- La sincérité, c'est s'exprimer sans déguiser sa pensée, quitte à prendre un gros pain dans la gueule
- L'honneur, c'est être fidèle à la parole donnée, quand je dis une connerie, je la fais : cap ou pas cap !?
- La modestie, c'est parler de soi-même sans orgueil, je suis le meilleur, oui c'est vrai, et alors !?
- Le respect, sans respect aucune confiance ne peut naître, et même avec une énorme gueule de bois, on se ramène sur le tatami pour le cours, par respect pour le senseï (le maître), et on essaie de vomir discrètement aux toilettes
- Le contrôle de soi, c'est savoir taire lorsque monte sa colère : la vengeance est un plat qui se mange froid
- L'amitié, c'est le plus pur et le plus fort des sentiments humains ! Éh oui, les copains, sans ça beaucoup de judokas auraient arrêté le judo depuis longtemps !!

La compétition / les régimes

À l’entraînement, les judokas changent souvent de partenaires - ce qui fait bonheur de certains échangistes - et travaillent avec d'autres judokas de tout gabarit, mais en compétitions, ils sont répartis par catégories d'âge et de poids.
Les judokas cherchant souvent à passer dans une catégorie inférieure sont souvent au régime quelques jours ou semaines avant la compétition, un régime qui n'a rien à voir avec weight watchers ou autre diététique mais un régime propre à ce sport, toujours au dernier moment, avec un phase de séchage intense et une reprise de poids tout aussi rapide et conséquente, au maximum 30 secondes après la pesée.
Le judoka avant sa compétition aura la fâcheuse tendance à se promener partout avec sa balance pour se peser 300 fois par jour, avant et après chaque bouchée ingurgitée, et a passer aux yeux des ses amis pour un anorexique-boulimique, et à la douane de l'aéroport (la balance étant dans le bagage à main, pour être sur de ne pas la perdre) pour un trafiquant de drogue très inspiré. Suite a son expérience du régime, il saura dire avec précision combien pèse une tranche de jambon, une barre de céréale ou une galette de riz, et quel poids il fait lui-même aux 100g près, ce qui ne l’empêche pas de re-monter sur la balance pour confirmer. La technique de sudation la plus utilisée pour perdre les fameux kg avant la pesée consiste à courir avec 15 couches d'habits, bonnets, gants, ceci même en plein été, au risque de passer pour un dingue. Encore mieux, le sac poubelle avec un trou pour la tête et le bras à même la peau sous les 15 couches permet de transpirer encore plus rapidement et abondamment.
Le judoka au régime étant généralement de très très mauvaise humeur, comme au zoo, il faut éviter de lui lancer des cacahouètes ou de passer devant lui avec quelque chose de trop appétissant, au risque de prendre un ura nage sur goudron. Le judoka européen étant des tendances moins extrême que le japonais, dans un état de tension insoutenable il préférera la vache qui rit plutôt que le hara kiri, surtout s'il a faim.

Le judo, une école de vie

Le judoka pense parfois être un être à part, pense avoir vécu la guerre quand il rentre de stage ou de compétition en mille morceaux et plein de marques, pense avoir vécu la famine en Afrique après un régime, sait ce que c'est que de vomir ses tripes après un footing où il a trop poussé.
Il est parfois incompris de ses amis non-judokas qui le prennent pour un fou ou quand il passe des heures et des heures sur le tatami, à en avoir des crevasses aux orteils et des brulures aux pieds. Encore plus incompris quand il se prépare pendant plusieurs mois, fait régime toute la semaine, fait 8h de voiture pour une compèt, prend un pion et à fini après 2 secondes à peine sur le tapis.
Il a déjà expliqué 10.000 fois à ses amis les règles du judo, mais ceux-ci n'ont toujours pas compris. Ils pensent qu'il parle japonais couramment quand il leur explique ses combats, et quand une fois ils viennent le voir à une compétition, ils disent "ah ouais, c'est violent quand-même!!" - ... comme si le judoka ne leur avait pas dit que tu ne faisais pas de danse et que ses croutes et bleus partout ne viennent pas d'une relation SM
Souvent, le judoka aime bien se moquer d'autres sports soit-disant violent, comme le foot: il rigoles quand il vois les matchs de foot avec des mecs qui tombent et restent 5 min à se tordre de douleur, alors qu'il fais des nage komi (projections) à chaque entrainement. D'ailleurs, quand il va la première fois chez un ostéopathe, que celui-ci lui demande "êtes-vous tombée récemment!?", le judoka réfléchit intensément (gnnnnné!) avant de répondre "non pas récemment" en pensant à la glace et à la neige dehors mais en oubliant qu'il tombe au moins 100x par entraînement.... parce que c'est juste normal ça. Mais bon, en attendant, on ne compte pas le nombre d'orteils cassés ou chevilles foulées chez les judokas en jouant au foot à l'échauffement ou avant le cours...

Certes, le judoka est un animal particulier, mais au combien attachant, qui connaît les valeurs de l' amitié et qui se sacrifie toujours pour une bière après l'entraînement.

http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Judo