Les progressions

Il existe trois progressions françaises historique de jd :
- celle de 1956 conçue par Kawaishi créée essentiellement pour les adultes
- celle de 1967 créée essentiellement pour les adolescents et les adultes
- celle de 1989 créée essentiellement pour les enfants
En fait, ces trois progressions sont adaptés à la majorité du public de l'époque où elles ont été créées.
L'étude par le jeune enseignant de ces différentes progressions et la mise en pratique de la progression française de judo de 1989 est nécessaire dans un premier temps afin de permettre l'élaboration de sa propre progression personnelle.

Progressions plus récentes moins connues :
Progression Française de Jùdô de 2012

Troisième progression française créé par les français. Les auteurs vont au-delà de la précédentes en mettant au cœur de la pédagogie la connaissance les principes de base. Seul problème, la mise en œuvre de concepte un peu flou qui rend l'enseignement très hétérogène d'un enseignant à l'autre.

Progression Française de 2019 + Kodomo no Kata de 2020
Quatrième progression française créé par les français. Les auteurs retournent à un contenu plus concrêt et s'appui sur la vidéographie ainsi que sur un kata créer pour l'enfant. Une particularité est la pise en compte de la catégorie Éveil-jùdô et à la mise en place d'un contenu technique qui lui est associé s'ajoutant aux simples concepts de préhension, locomotion et équilibration. La progression de 2019 n'a pas été appliquée dans les faits faute d'une campagne de communication publicutaire suffisante à cause des confinemnts dûs à la Coid-19. Les liserets sont toujours attribués aux maternelles et les ceintures verte et bleues et bleue-s ne sont toujours pas attribuées.

Le programme technique pour l'obtention de sa prochaine ceinture ne dépend pas d'un programme officiel dans un livre mais des choix éducatifs de l'enseignant.