Le système de valeurs

Plusieurs système de valeurs se sont succédés en France :
- Avant la 2de Guerre Mondial : Faire son devoir
- De la 2de Guerre Mondial jusqu'aux années 1990 : Réussir dans la vie (métier, avoir une bonne situation)
(Depuis les années 1990 à maintenant : Réussir sa vie, se trouver soi-même, s'épanouir en terme de plaisir sans règle préétablie

Les codes moraux établis dans le sport et les arts martiaux sont basés sur le système de valeurs "Faire son devoir"...

Les 7 vertus du Bùshidô
Les 9 vertus du Bùdôka
Le code moral des Ceintures Noires
Le code moral du jùdôka
Le code moral du karate-dô
Le code du sportif
Bienveillance
Bonté
Respect, bonté, bienveillance
Amitié
Amitié, cœur, Générosité
Altruisme
Loyauté
Fidélité
Amitié, fidélité
Loyauté
Loyauté
Honnêteté
Sincérité
Sincérité, la véracité
Sincérité
Sincérité
Franchisme
Droiture

Droiture

Rectitude, la droiture
Équité
Courage
Courage

Courage

Courage
Persévérance, Courage
Contôle de soi
Contôle de soi
Contôle de soi
Sérénité
Honneur
Honneur
Honneur
Honneur
Honneur,
       
Dignité
Élégance
Respect
Respect
Respect
Respect
 
Humilité
Modestie
Modestie
Humilité
Politesse
Politesse
Courtoisie
Courtoisie

... et pas sur la réussite ou l'épanouissement.

Vivre ou survivre :
Vivre c'est réagir dans une situation ou dans un système en dessous d'un seuil de tension inacceptable.
Survivre c'est réagir dans une situation ou dans un système au dessus d'un seuil de tension acceptable (argent, situation familiale, situation professionnelle, etc.).

Certaines personnes vivent dans un milieu sous tension inacceptable depuis longtemps ou depuis leur naisance. Ils ne voient ces codes moraux que comme des entraves à la résolution des tensions acceptables ou inacceptables voir même des leviers de manipulation des autres qu'ils perçoivent comme naïfs et immatures.
Ces personnes sont perçues comme malveillante alors qu'elle ne font qu'appliquer que ce qu'elles connaissent.

D'autres personnes en revanche vivent dans une situation ou dans un système en dessous d'un seuil de tension inacceptable. Ils perçoivent ces codes moraux comme inviolables. Ces personnes sont perçues comme droite.

Ces deux types de personnes sont des archétypes qui sont minoritaires. Elles pensent que les codes moraux sont des entraves à transgresser dans toutes les situations ou des règles inviolable quelque soit la situation. Ces deux archétypes n'arrivent pas franchir la barrière entre pas de règles et que des règles.

La maturité consiste à savoir évoluer entre les deux archétypes en fonction de la situation mais en privilégiant l'application des codes moraux.

Si les codes moraux qui sont en fait liés à l'honneur sont une bonne méthode pour vivre, survivre amène à transgresser ces codes moraux selon la fréquence de ces tensions inacceptables. Notre honneur est quelque chose que nous cherchons à préserver afin de garder le respect de nous même et ceux des autres. Même s'il arrive parfois que nous transgression notre honneur, un vrai jùdôka s'efforce de ne pas le faire sur des valeurs que nous trouvons fondamentales et le moins souvent possible. L'important c'est d'essayer de faire de son mieux (ganbaru) pour ne pas avoir de regret, avoir foi en ce que l'on fait et rechercher inlassablement à s'améliorer (kaizen).