Prendre sa licence F.F.J.D.A. n'est pas réservé à ceux qui participent aux compétitions mais à l'ensemble des adhérents de club affilié à la F.F.J.D.A.

Une photographie d’identité récente avec son nom, son prénom, son année de naissance ainsi que la saison en cours au dos afin de
- la scanner et la téléchargé à F.F.J.D.A. afin qu'elle aparaisse sur la carte de licence pour facilité l'indentification
- la coller sur le passeport sportif des adhérents non-maternelle et ne possédant pas de passeport sportif datant de moins de 8 ans
Attention le poids de cette photographie doit être inférieur à 20 ko.

Afin de se couvrir, le club n'a donc que deux démarches à faire :
- faire remplir le formulaire adhésion F.F.J.D.A. de la saison en cours, lui laisser le formulaire jaune attestant de son accord des conditions exigées par la F.F.J.D.A.
- l'inscrire sur le site de la F.F.J.D.A. ou envoyer l'exemplaire blanc par la poste à la F.F.J.D.A. avant sa première monté sur le tatami et garder le formulaire rose

Si vous n'ayez plus de formulaire F.F.J.D.A., alors soit :
- vous voulez, vous savez et vous pouvez l'inscrire sur internet et dans ce cas vous demandez à l'adhérent de remplir 2 exemplaires recto-verso pour :         
          - lui en donner un
          - garder l'autre
- vous ne voulez, vous ne savez et ou vous ne pouvez l'inscrire sur internet et dans ce cas vous demandez à l'adhérent de remplir 3 exemplaires recto-verso pour :
          - lui en donner un
          - envoyer un exemplaire par la poste (Institut du Judo, 21-25, Avenue de la Porte de Châtillon, 75680 PARIS Cedex 14) à la F.F.J.D.A.
          - garder le dernier

La priorité pour le club est donc dans l'ordre :
- faire remplir le formulaire adhésion F.F.J.D.A. de la saison en cours et lui laisser le formulaire jaune attestant de son accord des conditions exigées par la F.F.J.D.A.
- récupérer au moins les 36 € du montant de la licence
- l'inscrire sur le site de la fédération avant sa première monté sur le tatami

Adhérer à la F.F.J.D.A. sur internet :
Sur le site de la F.F.J.D.A.

Ancien interface
Cliquez sur : "Extranet"
                    puis
Cliquez sur : "Compte utilisateur"
              Remplissez
"Utilisateur :"
"Mot de passe :"

                    puis
Cliquez:sur : "Gestion des licences"
                    puis
Cliquez :
soit sur :
"- Lister les licences qui n'ont pas été renouvelées"
soit sur : "- Saisir une demande de licence"

Nouvelle interface

Cliquez sur : "Club"

Cliquez sur :
"Extranet"
                    puis
Cliquez sur : "Compte utilisateur"
              Remplissez
"Utilisateur :"
"Mot de passe :"

                    puis
Cliquez:sur : "Gestion des licences"
                    puis
Cliquez :
   "Le tableau"

Cliquez

soit sur :  "Licence"
                    puis
Cliquez sur : Afficher toutes les licences
et accedez à
La liste des licenciés


soit sur : "Saisir une nouvelle licence dans le club"
                    puis
Cliquez sur : "Saisir une nouvelle licence"
et accedez à
La saisie d'une licence

Cette adhésion internet ne dispense pas le club d'une inscription papier, seule preuve officielle de la volonté de l'adhérent à s'afilier à la F.F.J.D.A.

Une fois cette demande d'adhésion à la F.F.J.D.A. effectuée, pensez à le signaler au bureau afin qu'il règle le montant de la licence.

LOI N° 84610 du 16 Juillet 1984 modifiée relative à l’organisation et à la promotion des APS

Article 17

Modifié par Ordonnance 2000-916 2000-09-19 art. 3 JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

I. - Dans chaque discipline sportive et pour une durée déterminée, une seule fédération agréée reçoit délégation du ministre chargé des sports pour organiser les compétitions sportives à l'issue desquelles sont délivrés les titres internationaux, nationaux, régionaux ou départementaux, procéder aux sélections correspondantes et proposer l'inscription sur les listes de sportifs, d'entraîneurs, d'arbitres et de juges de haut niveau, sur la liste des sportifs Espoirs et sur la liste des partenaires d'entraînement.
Cette fédération édicte :
- les règles techniques propres à sa discipline ;
- les règlements relatifs à l'organisation de toute manifestation ouverte à ses licenciés.
Un décret en Conseil d'État détermine les conditions d'attribution et de retrait de la délégation, après avis du Comité national olympique et sportif français.
Conformément à l'article 1er de la loi n° 99-223 du 23 mars 1999 précitée, les fédérations sportives visées au présent article publient chaque année un calendrier officiel des compétitions permettant aux sportifs de disposer d'un temps de récupération permettant de protéger leur santé.
II. - Les fédérations bénéficiant d'une délégation peuvent créer une ligue professionnelle, pour la représentation, la gestion et la coordination des activités sportives à caractère professionnel des associations qui leur sont affiliées et des sociétés qu'elles ont constituées. Lorsque, conformément aux statuts de la fédération, la ligue professionnelle est une association dotée d'une personnalité juridique distincte, ses statuts doivent être conformes aux dispositions édictées par un décret en Conseil d'État pris après avis du Comité national olympique et sportif français. Ce décret détermine également les relations entre la ligue et la fédération. Chaque fédération disposant d'une ligue professionnelle crée un organisme assurant le contrôle juridique et financier des associations et sociétés mentionnées à l'article 11. Cet organisme est notamment chargé de contrôler que les associations et les sociétés qu'elles ont constituées répondent aux conditions fixées pour prendre part aux compétitions qu'elle organise.
III. - À l'exception des fédérations sportives agréées à la date du 16 juillet 1992, seules les fédérations délégataires peuvent utiliser l'appellation "Fédération française de" ou "Fédération nationale de" ainsi que décerner ou faire décerner celle d'Équipe de France de" et de "Champion de France", suivie du nom d'une ou plusieurs disciplines sportives et la faire figurer dans leurs statuts, contrats, documents ou publicités.
IV. - Les fédérations bénéficiant d'une délégation ou, à défaut, les fédérations agréées peuvent définir, chacune pour leur discipline, les normes de classement technique, de sécurité et d'équipement des espaces, sites et itinéraires relatifs aux sports de nature. Les fédérations agréées peuvent exercer les droits reconnus à la partie civile en ce qui concerne les infractions portant un préjudice direct ou indirect aux intérêts collectifs de leurs licenciés et de leurs associations sportives.
V. - Est puni d'une peine d'amende de 7 500 euros :
1° Le fait, pour le président, l'administrateur ou le directeur d'une association, société ou fédération, d'utiliser les appellations mentionnées au III en violation des dispositions dudit paragraphe ;
2° Le fait d'organiser sans être titulaire de la délégation prévue au premier alinéa du I des compétitions sportives à l'issue desquelles est décerné un titre de champion international, national, régional ou départemental, ou un titre susceptible de créer une confusion avec l'un de ces titres.
Toutefois, les fédérations agréées en application de l'article 16 peuvent délivrer des titres de champion national ou fédéral et des titres régionaux ou départementaux en faisant suivre ces titres de la mention de la fédération. La liste des titres visés au présent alinéa est fixée par décret en Conseil d'État.

Article 17-1

Modifié par Loi 2000-597 2000-06-30 art. 21 JORF 1er juillet 2000 en vigueur le 1er janvier 2001.

Lorsque le ministre chargé des sports défère à la juridiction administrative les actes pris en vertu de la délégation mentionnée à l'article 17 qu'il estime contraires à la légalité, il peut assortir son recours d'une demande de suspension. Il est fait droit à cette demande si l'un des moyens invoqués paraît, en l'état de l'instruction, propre à créer un doute sérieux quant à la légalité de l'acte attaqué. Il est statué sur cette demande dans un délai d'un mois.
Sans préjudice des recours directs dont elle dispose, toute personne physique ou morale qui s'estime lésée par une décision individuelle prise dans le cadre de la délégation mentionnée à l'article 17 ci-dessus peut, dans le délai de deux mois à compter de la notification de la décision, demander au ministre chargé des sports de mettre en oeuvre la procédure prévue à l'alinéa précédent.
Les décisions règlementaires des fédérations sportives disposant de la délégation mentionnée à l'article 17 sont publiées sans délai dans l'un des bulletins figurant sur une liste arrêtée par le ministre chargé des sports après avis du Comité national olympique et sportif français.

Article 17-2

Modifié par Loi 2000-627 2000-07-06 art. 10 JORF 8 juillet 2000.

Dans les disciplines sportives relevant des arts martiaux, nul ne peut se prévaloir d'un dan ou d'un grade équivalent sanctionnant les qualités sportives et les connaissances techniques, et, le cas échéant, les performances en compétition s'il n'a pas été délivré par la commission spécialisée des dans et grades équivalents de la fédération délégataire ou, à défaut, de la fédération agréée consacrée exclusivement aux arts martiaux.
Un arrêté du ministre chargé des sports fixe la liste des fédérations mentionnées à l'alinéa précédent. Les commissions spécialisées des dans et grades équivalents, dont la composition est fixée par arrêté du ministre chargé des sports après consultation des fédérations concernées, soumettent les conditions de délivrance de ces dans et grades au ministre chargé des sports qui les approuve par arrêté.
Il est créé une commission consultative des arts martiaux comprenant des représentants des fédérations sportives concernées et de l'État, dont la composition est arrêtée par le ministre chargé des sports. Cette commission est compétente pour donner son avis au ministre de la jeunesse et des sports sur toutes les questions techniques, déontologiques, administratives et de sécurité se rapportant aux disciplines considérées et assimilées.

STATUTS FÉDÉRAUX :
- Toute modification statutaire d'un groupement affilié, doit être communiquée au comité directeur départemental, pour approbation, et ce, avant toute déclaration légale.
Le comité directeur fédéral peut désigner des contrôleurs avec mission de vérifier que tous les membres d'un groupement sportif affilié sont titulaires de la licence fédérale.
- Tout licencié, doit posséder un passeport sportif.
- Tout groupement affilié est tenu de faire connaître au comité départemental, tout changement de bureau et de correspondant.

Il existe deux cas de figure :

1er cas : le club est affilié à la F.F.J.D.A.
Avantages :
Le club profite de toutes les installations de la F.F.J.D.A. et a la possibilité de participer à l'ensemble des compétitions organisé par la F.F.J.D.A.
Inconvénient :
L'obligation de tous les membres du club dès l'âge de 4 ans et particulièrement pour les membres du comité directeurs de prendre la licence F.F.J.D.A. d'un montant de 34€ (à renouveller tous les ans), du passeport sportif* de 8 € (à renouveller tous les huit ans) et d'un certificat médical (Article L3622 du code de santé publique) de moins de 2 mois d'aptitude à la pratique du jùdô y compris en compétition
En effet si conformément à l'article 3622-1 du code de la santé publique, seule la première délivrance d'une licence sportive est subordonnée à la production d'un certificat médical (Article L3622 du code de santé publique) attestant l'absence de contre-indication à la pratique des activités physiques et sportives, valable pour toutes les disciplines à l'exception de celles mentionnées par le médecin et de celles pour lesquelles un examen plus approfondi est nécessaire, le certificat médical (Article L3622 du code de santé publique) mentionnant l'absence de contre-indication à la pratique du jùdô, jųjųtsų, en compétition est obligatoire pour les compétiteurs. Le jour de la compétition, il doit dater de moins d'un an. Tout médecin peut signer un certificat de non contre-indication à la pratique du jùdô, Jųjųtsų en compétition. Sur le passeport sportif figure le certificat médical (Article L3622 du code de santé publique) complété très lisiblement avec la signature et le cachet du médecin ainsi que la date d'établissement.

2e cas : le club n'est pas affilié à la F.F.J.D.A.
Avantages :
Aucune prise de licence ni de passeport sportif d'aucun membres du club
Inconvénients :
Le club ne profite d'aucune installation de la F.F.J.D.A. et n'a la possibilité de participer à aucune des compétitions organisé par la F.F.J.D.A.

Aucune situation intermédiaire n'est possible.

Le formulaire d'adhésion à la F.F.J.D.A. fournies par le ou les enseignant(s) ou un membres du comité directeur :
Cet imprimé comprend une liasse de trois formulaires :
- le premier à retourner dûment complété à la F.F.J.D.A.(signature obligatoire précédée de la mention “ lu et approuvé ”) ;
- le troisième à conserver par le club ; il vous servira de fichier “ adhérents-licenciés ” pour la saison 2012/2013. Nous vous conseillons donc de les conserver dans un classeur ;
- le deuxième et la notice assurance à remettre impérativement à l’adhérent lorsqu’il signera sa demande de licence. Ces deux derniers formulaires, dûment signés par le licencié, tiennent lieu d’attestation provisoire de licence.
Vers la fin de ce formulaire on vous propose de refuser l'assurance accidents corporels et accident corporel grave.
Cette clause est imposée par la loi mais déconseillée par la F.F.J.D.A. puisqu'elle n'est que d'un montant de 2,52 €, somme comprise de toutes façon dans le prix de la licence qui est de 36 €.
Si vous refusez cette assurance accidents corporels et accident corporel grave d'un montant de 2,52 €, vous ne serez plus couvert par la F.F.J.D.A. au terme d'une procédure relativement longue et coûteuse (supérieur à 2,52 €).
Remarque :
Si l'assurance d'accident corporels est si basse et non obligatoire c'est que la fédédération n'indémnise que pour les cas extrêmes dépassant le cadre d'une assurance classique.
C'est donc votre assurance classique qui indemnise en réalité vos dommages corporelles. Cependant, il reste malgré tous préférable de payer 2,52 € et de ne pas risquer de ne pas être indemnisé en cas d'accident grave.
Résumé :
Inconvénients :
- plus d'assurance accidents corporels et accident corporel grave.
- engagement dans une procédure relativement longue et coûteuse (supérieur à 2,52 €)
Avantage ?

- récupérer 2,52 € - coût de la procédure (supérieur à 2,52 €) = c'est vous qui perdez de l'argent ! ! !
Il apparaît donc comme irrationnelle de refuser l'assurance accidents corporels et accident corporel grave.

Interrégion Sud-Ouest Interrégion Ouest Interrégion Centre-Ouest Interrégion Est Interrégion Nord Interrégion Centre-Est Interrégion Sud-Est Interrégion Ile-de-France Ouest Interrégion Ile-de-France Est

Je vous conseil donc fortement de ne pas remplir cette partie du formulaire.

Organisme
Effectif
548 260
56 464
24 730
11 743
Pourcentage
100%
10%
5%
2%

* Pour les non licenciés, il existe un carnet de grades valable à vie que vous pouvez vous procurer auprès de la ligue de votre région et qui permet de vous présenter aux examens organisé par la Commission Spécialisée des Dan et Grades Équivalents de la F.F.J.D.A., seul organisme habilité par l'état de délivrer des grades.