Les Atemi Waza : les techniques de coup basées sur le jùdô

Enseignement tiré de Hachinosuke Fukuda de l’école Tenjin Shinyo Ryu (école du cœur du saule, née de la fusion de l’école Yoshin Ryu crée par un médecin japonais ayant étudier les art martiaux chinois et s’appuyant sur ses connaissance médicales et anatomique et de l’école Shin no Shindo Ryu crée par un policier d’Osaka reprenant la précédente en y ajoutant de nouvelles techniques) spécialisée dans les atemi (coup frappés), les osae waza (contrôles et immobilisations) et les shime waza (strangulation).

Lors d'un combat basé sur le jùdô, on constate bien souvent que trois ou quatre techniques seulement sont utilisées. Pourtant, chacun des protagonistes sait en appliquer plus d'une cinquantaine sur un partenaire lors de l'entraînement. Cela montre que l'essentiel n'est pas de connaître un maximum de prises mais bien de savoir effectuer un travail de préparation indispensable au placement (tsukuri) de la technique. Cette aspect essentiel ne signifie pas qu'il ne faut pas apprendre un maximum de technique mais seulement précise ce que l'on entend par apprendre. En effet, passer en revue superficiellement un maximum de technique est inefficace. En revanche, connaître en profondeur une petit nombre de technique en sachant effectuer un travail de préparation indispensable au placement (tsukuri) est certes plus efficace mais n'empêche pas de connaître un maximum de technique tout en restant dans cette optique.

Le respect et la confiance que l'on accorde à son adversaire lors d'un combat basé sur le jùdô sont absolus et primordiaux. Grâce à cela, et malgré la grande dangerosité des prises effectuées, le jùdô est l'un des sports où surviennent le moins de blessures et d'accidents ; de nombreux pratiquants n'ont jamais connu la moindre blessure, que ce soit à l'entraînement ou en compétition, et ce même après plus de dix ans de pratique régulière. Au jùdô, les valeurs morales sont plus importantes que la technique elle-même.

Toutes les techniques de jùdô peuvent s'effectuer à droite ou à gauche.

La garde en jùdô / jùjutsu :
Elle doit être souple, naturelle. Les pieds sont écartés afin d'assurer un bon équilibre (Shizentai), pied gauche en avant (Hidari Shizentai) ou pied droit en avant (Migi Shizentai). Le corps est ainsi placé légèrement de biais par rapport à l'adversaire afin d'offrir le moins de points possible à ses attaques. Les mains sont placées à hauteur de la poitrine, coude serrés, la main du côté du pied avancé au niveau du visage et la main du côté du pied reculé au niveau dela poitrine prêtes à parer, bloquer, saisir ou frapper. Elles sont donc ouvertes et souples (). Une garde à droite s'effectue pied gauche avancé et une garde à gauche s'effectue pied droit avancé.

Les niveaux de coup
Les parties du corps
Les 20 attaques imposées (date de 1996)
Les Uke Waza (techniques de reception)
Les Dori Waza (techniques de saisie)
Les Keri Waza (techniques de coup de pied)
Les Tsuki Waza (techniques de coup de poing)
Les Atama-tsuki (technique de coup de tête)

II- Prestation technique libre de Jųjųtsų en vue de l’examen final du B.E.E.S.

1- Uke tente de saisir Tori de face/Tori effectue Mae Geri à gauche, Teisho de la main droite, O Soto Gari à droite puis contrôle en Ude Hishigi Ashi Gatame.

2- Uke saisie de la main droite la main droit de Tori/Tori effectue une torsion du poignet d’Uke, Naname Tsuki, De Ashi Harai puis contrôle en Ude Osae.

3- Uke pousse dans le dos en passant son bras sous celui de Tori/Tori se retourne, effectue Teisho, Kanuki Gatame puis O Soto Gari.

4- Uke saisie de côté le bras gauche de Tori de sa main droite, au-dessus du coude/Tori effectue Ura Ken dans le ventre du bras gauche puis effectue Kaiten Nage.

5- Uke saisie de sa main droite, par derrière à l’épaule gauche de Tori/Tori réagit en Uke Uchi, attaque en Ura uchi, projette en O Soto Otoshi puis termine en Momo Gatame.

6- Uke saisie en Yoko Kubi dori /Tori effectue Empi Tsuki à gauche dans le ventre, Sukui Nage puis Gyaku Tsuki au visage.

7- Uke effectue Kakae dori/Tori effectue un coup de pieds dans le « bas ventre », Obi Tori Gaeshi, arrive à cheval et donne un coup de poing au visage.

8- Uke effectue Mae Geri à droite/Tori par en Gedan Barai, effectue Yoko Geri, Morote gari à l’envers puis contrôle Uke en Ashi Gatame au creux poplité.

9- Uke attaque en Yoko Geri/Tori part en Gedan Barai, effectue Gyaku Tsuki dans le dos puis Hadaka Jime.

10- Uke effectue un Mawashi Geri/Tori avance sur Uke et effectue Te Guruma, Ko Soto Gari puis un Ude Hishigi Ude Gatame en faisant roulé Uke sur le ventre et en passant par-dessus.

11- Uke attaque Tori d’un coup de couteau de haut en bas/Tori effectue Ude Garami en avançant et le désarme au sol.

12- Uke attaque Tori d’un coup de bâton en revers/Tori part le coup à deux mains, fait lâcher le bâton par enroulement du poignet, fait chuter Uke en poussant sur le creux poplité du genou d’Uke puis recule et le menace du bâton.