Orgueil

L'orgueil, selon le philosophe Théophraste est le mépris de tout, sauf de soi-même.

L'orgueil est le désir d'être au-dessus des autres, c'est l'amour solitaire de soi-même.

L'orgueil Superbia en latin, est une opinion très avantageuse, le plus souvent exagérée, qu'on a de sa valeur personnelle aux dépens de la considération due à autrui, à la différence de la fierté qui n'a nul besoin de se mesurer à l'autre ou de le rabaisser.

L'orgueil c'est aimer ce que l'on est alors que la fierté c'est aimé ce que l'on a fait.

Exemples d'orgueil :
- Penser que si on arrive pas à faire quelque chose, c'est qu'il est impossible d'y arriver soit :
     - car on pense qu'il n'existe pas de solution (fermeture)
     - car on pense que, si on y arrive pas, c'est que c'est impossible pour les autres (orgueil)

- Penser à la magie ou au surnaturel lorsqu'on arrive pas à expliquer un phénomène est orgueilleux soit :
     - car on pense tout savoir dans un domaine alors que seuls quelques spécialistes au monde sont à la pointe des connaissances dans un domaine précis
     - car on pense que l'humanité, l'espèce à laquelle nous appartenons, sait tout

Dans les deux cas, le trou dans le savoir n'est pas envisagé trop convaincu de sa supériorité.

Une critique acerbes peut amener une réaction :
- de déprime plus ou moins silencieuse de quelqu'un manquant d'assurance
- de colère d'autodéfense de quelqu'un manquant d'assurance
- de silence de quelqu'un qui a confiance en lui (maturité)
Prenons comme exemple le fait d'être attaquer sur le fait d'avoir peur du noir (Acheluophobie, kénonauphobie, kénophobie) :
Considérons que :
- un maternelle a peur du noir
- un élémentaire n'a plus peur du noir depuis peu de temps
- un adulte n'a pas peur du noir
On a alors :
- un élémentaire dit à un maternelle qu'il a peur du noir : le maternelle est touché et se met à pleurer
- un adulte dit à un élémentaire qu'il a peur du noir : l'élémentaire est touché et se met en colère
- un élémentaire dit à un adulte qu'il a peur du noir : l'adulte n'est pas touché et se met à sourire
Si l'adulte ne réagit pas et ne se met pas en colère, ce n'est pas parce qu'il déprime mais parce qu'il n'est pas touché grace à sa maturité.
Ainsi, le maternelle et l'élémentaire ne pourrons pas pratiquer l'autodérision sur le fait d'avoir peur du noir car ils sont encore touchés par le sujet.

Différence entre maturité, orgueil et vanité :
Une sous-évaluation des compétences de quelqu'un, reconnu par ailleurs comme un expert par ses paires, après une réussite d'une tâche perçue comme difficile par son interlocuteur (mais évident par celui-ci), entraînant des félicitations censées procurer une certaine fierté peut produire une réaction de mépris pour souligner ce manque de reconnaissance. Ce mépris est souvent perçu comme de l'orgueil alors qu'elle est de la vanité.

Par exemple :
Féliciter un judoka de 30 ans d'expérience de sa connaissance d'une technique de base pourrait entrainer un certains mépris de ce judoka pour ces félicitations et une perception des autres comme étant un être orgueilleux. Cette réaction de mépris et cette perception d'orgueil est dû à un manque de niveau de maturité des différents interlocuteurs (notament du niveau 4).

L'orgueil c'est aimer ce que l'on est alors que la fierté c'est aimé ce que l'on a fait.

L'orgueil est a différencier de l'ethnocentrisme ou de l'égocentrisme.






Vanité