L'Arbitrage

NORMES D'EXAMEN
POUR L'ACCESSION AU TITRE D'ARBITRE

Stages

TITRE
LIEU
DURÉE
ÉPREUVES
RÉSULTAT
Club
CLUB
À l'initiative de
l'enseignant
Gestion du combat
Les valeurs
Les gestes et annonces
Tenue et attitude
Enseignant
Juge-Arbitre
DÉPARTEMENT
1 journée
Mise en situation de juge
Instructeur Départemental
Départemental
DÉPARTEMENT
1 journée
Épreuve théorique orale
Note/20 coefficient 1
Compétitions départementales
Note/20 coefficient 2
Épreuve pratique
Note/20 coefficient 2
Moyenne générale exigée :

12/20
Régional
RÉGION
1 journée
Épreuve théorique orale
note/20 coefficient 1
Contrôle continu durant 3 compétitions
régionales
note/20 coefficient 2

Épreuve pratique
note/20 coefficient 2
Moyenne générale exigée :

14/20
Interrégional
INTERRÉGION
1 journée
Épreuve théorique vidéo
note minimum 14/20

Contrôle continu durant 3 compétitions
régionales
note/20

Épreuve pratique
note/20 coefficient 2
Moyenne générale exigée :

15/20
Un candidat n’ayant pas
obtenu 14/20 à l’épreuve
théorique ne pourra pas se
présenter à l’épreuve
pratique
National
NATIONAL DÉCENTRALISÉ DANS DES ZONES
2 journées
Épreuve théorique vidéo
note minimum : 14/20
Épreuve pratique - 4 critères :
- précisions des valeurs
- précisions des pénalités
- application du matté
- application des gestes en juge
Pour être reçu, le candidat
devra obtenir au minimum
80% de réussite dans les 4
critères
Continental
INTERNATIONAL
2 journées
Épreuve théorique vidéo
Épreuve pratique
Sur décision du jury de l’UEJ
International
INTERNATIONAL
2 à 3 journées
Épreuve pratique
Sur décision du jury de
la FIJ

COMMENT DEVENIR ARBITRE

A - PRÉALABLE

Un grand nombre de jeunes est attiré par l'arbitrage. Être présent sur les tatamis dans un rôle actif intéresse les jeunes. La prise de responsabilité et l'animation directe sont des facteurs de motivation pour des jùdôka entreprenants. La Commission Nationale d'Arbitrage insiste auprès des dirigeants, des cadres techniques, des enseignants, sur la nécessité d'informer les jùdôka garçons ou filles, sur les possibilités qui leur sont offertes pour intégrer le corps arbitral. Au-delà de
l'information nous devons sensibiliser quel que soit leur âge les jùdôka sur l'importance de faire partie du corps arbitral pour :
- l'obtention des pré-requis, grades
- participer activement à la représentativité de leur club (règlementation)
- la connaissance des règles du jeu "le jùdô jųjųtsų"
- l’accès aux responsabilités ouvertes pour l’avenir (dirigeants, enseignants)

B - CONDITIONS GÉNÉRALES

Quel que soit son niveau sportif, le jùdôka, garçon ou fille, peut suivre une formation pour évoluer dans l'arbitrage, sous réserve des conditions suivantes :
- Pour les filles et les garçons : être Benjamin(e)s, avoir le grade de ceinture verte minimum et être arbitre de club.

1) Inscriptions
Le candidat doit s’inscrire par l'intermédiaire de son professeur au niveau de département.

2) Cycle de formation
Le candidat doit assister aux séances d’arbitrage et participer à l’arbitrage suivant les convocations proposées par le département.

3) Examens
Après avoir suivi les cours et une bonne pratique, le candidat pourra être présenté aux différents examens qui prouveront sa compétence.

C - FORMATION PARTICULIÈRE

1) Population concernée

Cette formation est exceptionnelle ; elle s’adresse à trois catégories de pratiquants :
a) Athlètes de haut niveau :
Les jùdôka garçons ou filles de haut niveau classés internationaux et ayant participé à des sélections internationales dans l’équipe de France senior.
b) Cadres F.F.J.D.A. :
La Direction Technique Nationale, les entraîneurs nationaux, les conseillers techniques régionaux et départementaux de la F.F.J.D.A..
c) Athlètes régionaux :
Les jùdôka, garçons ou filles, compétiteurs classés au niveau régional et inter régional, ainsi que toutes personnes qui sont inscrites dans les formations suivantes :
- sections sportives de haut niveau,
- pôles France et Espoirs
- écoles régionales des cadres,
- centres de formation continue et modulaire
- stages sportifs interrégionaux, nationaux masculins et féminins.

2) Inscriptions :
Le candidat doit s’inscrire auprès du responsable de la commission d’arbitrage de sa ligue.
3) Cycle de formation :
Pour les catégories A et B, le candidat doit assister aux stages organisés dans sa ligue et participer à l’arbitrage des compétitions départementales ou régionales pendant une saison. Pour la catégorie C, le candidat doit assister aux stages dans son département ou sa ligue. Pendant les stages sportifs, il recevra des informations théoriques et participera à des applications pratiques sur l’arbitrage. En fin de stage, il recevra une attestation justifiant sa participation aux stages d’arbitrage.
4) Examens :
Pour les catégories A et B, le candidat passe en fin de saison un examen de constat de niveau, comprenant une épreuve pratique et théorique, qui déterminera son titre d’arbitre (départemental à national). Pour la catégorie C, le candidat qui sera en possession de quatre à cinq attestations justifiant sa participation aux différents stages, passera une épreuve pratique et théorique correspondant au titre d’arbitre fédéral niveau départemental (ex F1).

D - RENSEIGNEMENTS

Pour tous renseignements, les dirigeants ou les enseignants peuvent s’adresser directement aux secteurs suivants :
- Secrétariat de ligue et de département
- Commission Nationale d’Arbitrage,
- Responsables des commissions interrégionales et départementales d’arbitrage,
- La Direction Technique Nationale, les entraîneurs nationaux, les conseillers techniques régionaux et départementaux et les responsables des sections sportives de haut niveau.

Conditions de participation aux examens d'arbitres

ÂGE
minimum
GRADE
minimum
TEMPS DE FORMATION
COMPÉTITION
STAGES
nombre - niveau
Arbitre
club
À l’initiative de l’enseignant
Clubs et interclubs
Pendant les cours
Juge
arbitre
4 heures
Niveau département et animations
régionales
Stage 2 fois 2 heures
Suivi pédagogique par les
arbitres
Départemental
16 ans
de 1 à 2 ans d’arbitre stagiaire
seulement 1 an pour les jeunes
ayant participé à la finale
régionale de la coupe du jeune
arbitre
avoir arbitré de préférence des
compétitions non sélectives pour un
championnat de France
2 par an
suivi pédagogique lors des
compétitions par un
instructeur
départemental
Régional
17 ans
1er Dan
minimum
1 an au minimum de département
Toutes les compétitions
départementales+ compétitions
régionales non sélectives pour le
Championnat de France
2 par an (1 en Dpt. + 1 en région)
suivi pédagogique lors des
compétitions par un
instructeur départemental et
régional
Interrégional
19 ans
60 ans
2e Dan
minimum
2 ans minimum de région
avoir arbitré toutes les compétitions
départementales et régionales
2 par an (1 I.R. et 1 région)
suivi pédagogique lors des
compétitions par l’instructeur
régional
National
22 ans
60 ans
2 ans minimum d'interrégion
toutes les compétitions
départementales régionales et inter
régionales
1/an minimum
suivi pédagogique lors des
compétitions par l’instructeur
d’interrégion
International
B
28 ans
avoir été classé au meilleur
niveau du groupe Excellence
par la C.N.A. pendant 2 années
consécutives maximum
Championnats de France
1 par an
suivi pédagogique
par la Commission
d’Arbitrage
A
sur proposition de la
Commission d’Arbitrage et de
l’U.E.J.
Championnats de France
1 par an
suivi pédagogique par la
Commission d’Arbitrage

Sauf dérogation accordée par la C.N.A.

Pour les candidats au titre d'arbitre National, la C.N.A. prévoit un cursus de formation complémentaire obligatoire dont les points
essentiels sont définis ci-après :
Stage national annuel au terme duquel chaque stagiaire est présenté à l'épreuve théorique de l'examen d'arbitre national. Les candidats admis sont invités à poursuivre la formation prévue aux chapitres N° 2 et 3. Mise en situation d'arbitre lors de deux tournois labellisés avec évaluation et soutien pédagogique par un membre de la Commission Nationale, assisté de l'instructeur de l'interrégion d'accueil. Test d'évaluation avec mise en situation d'arbitre lors du Championnat de France des Entreprises. À l'issue de cette compétition, les candidats déclarés aptes pourront présenter la partie pratique de l'examen d'arbitre national prévue lors du Championnat interzone de 2e Division (sauf dérogation ou modification décidée par la C.N.A.).

LA COUPE DU JEUNE ARBITRE

A - OBJECTIF

- Donner des bases théoriques et pratiques d’arbitrage à des jeunes jùdôka,
- Susciter des vocations d’arbitre pour préparer la relève du corps arbitral.
- Créer une animation pour les jeunes arbitres attirés par l’arbitrage
- Impliquer les jeunes arbitres dans le corps arbitral français.
- Initier et dynamiser l’arbitrage chez les jeunes pratiquants.

B - POPULATION CONCERNÉE

Minimes masculins et féminins, cadets et cadettes (grade minimum : ceinture verte)

C - NIVEAU D'APPLICATION

- à Cadets/Cadettes : département, région, interrégion
- à Minimes à Féminins/Masculins : département, région

D - ÉPREUVES

Théorique :
Sous forme de questionnaire à choix multiples pour les niveaux département et région. Noté sur 20 points concernant le règlement d’arbitrage et comportant au moins une question sur la tenue de poule et de tableau à double repêchage. La partie théorique sera affectée d’un coefficient 1.
Pratique :
Arbitrage et fonction de commissaire sportif de compétitions ou manifestations. Catégorie Benjamin(e) pour les Minimes et Minime F et G pour les Cadets(tes).
Cette partie sera évaluée par un jury composé par l’instructeur d’arbitrage du niveau concerné. Elle sera notée sur 20 points et affectée d’un coefficient 2. La note finale résultera de l’addition des deux notes obtenues, affectées de leur coefficient respectif. Le nombre de sélectionnés pour le niveau départemental sera défini par la commission d’arbitrage de ce même niveau.

E - ÉVALUATION

L’évaluation sera prise en charge par un jury placé sous la responsabilité de l’instructeur du niveau concerné et composé au
minimum de 3 membres :
Minimum départemental : au niveau départemental
Minimum régional : au niveau régional, dont les instructeurs départementaux et adjoints
Minimum Interrégional : au niveau interrégional, désignés par la commission d’arbitrage (1 par ligue)

F - RESPONSABILITÉS

Lors de la coupe du jeune arbitre intervenant sur une phase sélective de catégorie Benjamin ou Minime entraînant une qualification à un niveau supérieur, le jury doit veiller à ce qu’aucun combattant ne soit lésé. Pour cela, il devra intervenir immédiatement en cas de faute grave de l'équipe d'arbitres. La définition de faute grave sera précisée par l’instructeur responsable du niveau concerné.

Exemples possibles :
- Erreur dans l’attribution d’une valeur (rouge au lieu de blanc)
- Evaluation d’une technique interdite
- Ecart de valeur important
- Yuko au lieu de Ippon
- Ippon au lieu de Yuko
Il est impératif de proscrire sévèrement toute intervention négative à l’égard des jeunes arbitres provenant d’éventuels coachs ou enseignants.
Les règles d’intervention du jury seront connues de tous et diffusées en début de manifestation à l’intention du jury, des jeunes arbitres et du public. Dans tout autre cas, le jury évalue la prestation sans intervenir. Le déroulement des épreuves pratiques est placé sous l’entière responsabilité des arbitres qualifiés composant le jury.

G - ÉQUIVALENCE ET RECONNAISSANCE

Récompenses :
En prévoir aux 4 premiers ainsi que des diplômes (gaku) de participation pour chaque jeune arbitre.
Équivalences :
À partir du niveau départemental, la note de 14/20 à la coupe du jeune arbitre pourra servir d’équivalence pour l’obtention de l’U.V. 1 du premier dan.
Les jeunes arbitres classés sur le podium interrégional se verront attribuer le titre d’arbitre départemental à l’obtention du grade de ceinture noire 1er dan.
Les jeunes arbitres podiums régionaux et interrégionaux participeront aux manifestations et animations sportives de niveau départemental et régional.

Les arbitres dans notre région :

Arbitres Internationaux
Ahmed CHABI
Arbitres Nationaux
BLANC Grégory FILLON Hervé FOIREAU Bernard GRANDCLÉMENT Pascal MISSOURI Youcef
Arbitres Interrégionaux
ALLEGUEDE Nicolas BULLARA Antonella ARNON Jean-Jacques BULLARA Pierre COLLARD Patrick COUSTALS Alain
DEBANS Jean-Pierre DUCHEN Christophe FABRE Maggy ESTIVALS B Bernard JACINTO Amilcar MENDONCA Alexis
ROUSSELOT André ROUSTIT Pascal SOUMEILHAN Joël TOULIS Jean-Paul
BELLIN Thierry (stag.) BRUGIRARD sylvain (stag.) LEHOUELLEUR Jean Robert (stag.) TABONE ÉRICk (stag.)    
Arbitres Régionaux
ALAUX Stéphane BOURDINEAU Héléne BOURGUES Vincent CASSAING Davy CAUSERO GRÉGORY CAYROL Patrick
COUREAU David DELON MICKAËL DENEUVILLE Georges ESTIVALS Sylvain FERRER Louis GAROUSTE Patrick
GARY Jean-Paul KAMHOUA Michel LABOULFIE Alain LAVENAIRE Médéric LOPEZ Célia MEGESSIER Michel
MOUILLAC Émilie ORRIOLS Marie QUENAULT Didier RIZO Corinne SEITZ Guy TAILLANDIER Dominique
ALVAREZ Benjamin (stag.) DELMAS Joris (stag.) FABRE Sébastien (stag.) HAZAZ Mehdi (stag.) PIERRE Thierry (stag.)
RAYNAL Mathieu (stag.)
RIVRON Mathieu (stag.)