Le président

Au plan légal :
Le président est habilité à représenter l’association dans les actes de la vie civile. Il peut donc signer des contrats au nom de l’association, même si cela ne veut pas dire qu’il peut décider tout seul. Pour certains actes, il peut être préalablement habilité par les statuts à agir soit par les membres du Conseil d’administration, soit par ceux de l’assemblée générale.

Le président représente également l’association en justice. Il peut donc, sauf stipulation contraire des statuts, agir en justice au nom de l’association.

Au plan organisationnel :
Le président est celui qui convoque l’Assemblée générale, le Conseil d’administration et le bureau. C’est lui qui supervise la conduite des activités de l’association.

Il est le coordinateur de l’association, celui qui anime les réunions, signe les invitations et les convocations.

Au plan moral :
Le président est le garant des orientations de l’association, définies par l’Assemblée générale. Il est appelé à rendre des comptes de l’exécution de ces orientations devant l’Assemblée Générale (rapport moral annuel).

Mais c’est également le Président qui est le l’image de l’association auprès des partenaires associatifs, institutionnels et privés.

Un président d’association exerce sa fonction de différentes manières selon l’individualité, la personnalité de la personne assumant cette responsabilité. Ainsi, le président peut être quelqu’un qui délègue beaucoup de ses prérogatives ou quelqu’un qui tient à endosser toutes les responsabilités et les décisions sans partage réel.

Le départ d'un membre du comité directeur doit toujours faire l'objet d'une cérémonie de remerciement.

À noter qu'il est interdit par la F.F.J.D.A. d'être président de plus d'un club d'une même discipline.

Attention !
Les enseignants travaillent pour l'association et avec le président et non pour le président.

Le président doit avoir trois préoccupations en tête :
- la licence des adhérents (shin, qui)
- le diplôme des enseignants (ghi, comment)
- la logistique : salle et tatamis (tai, quoi)

Le rôle de président n'est souvent pas facile à tenir pour plusieurs raisons :
- le management (déléguer et contrôler)
- le rôle chronophage
- le savoir faire et le savoir être
- le stress dû aux responsabilités

Les raisons qui poussent quelqu'un à devenir président .
- un enfant inscrit dans le club
- la volonté de développer le judo
- la volonté de diriger
- la dévotion souvent poussée par les autres

Même s'il n'est pas obligatoire d'être ceinture noire, le fait d'être un véritable pratiquant est un condition vivement conseillée.