Nage-Waza :
Koshi Waza :
Techniques de hanche basées sur le jùdô

L'action de Tori s'appelle une "prise" et consiste à saisir l'adversaire pour effectuer un contrôle puis une déstabilsation afin d'arriver à la maîtrise d'Uke ;

Enseignement tiré de Iikubo Tsunetoshi de l’école de Kito Ryu basé sur l’étude des formes dites Kata avec comme particularité des techniques de Nage-waza (technique de projection).Ces Kata obligeaient à porter l’armure complète. Le Densho de Kito Ryu lui permis d’accéder à la connaissance de nombreuses techniques et permis ne constituer le Koshiki no Kata (le modèle, la forme ancienne).

Lors d'un combat basé sur le jùdô, on constate bien souvent que trois ou quatre techniques seulement sont utilisées. Pourtant, chacun des protagonistes sait en appliquer plus d'une cinquantaine sur un partenaire lors de l'entraînement. Cela montre que l'essentiel n'est pas de connaître un maximum de prises mais bien de savoir effectuer un travail de préparation indispensable au placement (tsukuri) de la technique. Cette aspect essentiel ne signifie pas qu'il ne faut pas apprendre un maximum de technique mais seulement précise ce que l'on entend par apprendre. En effet, passer en revue superficiellement un maximum de technique est inefficace. En revanche, connaître en profondeur une petit nombre de technique en sachant effectuer un travail de préparation indispensable au placement (tsukuri) est certes plus efficace mais n'empêche pas de connaître un maximum de technique tout en restant dans cette optique.

Le respect et la confiance que l'on accorde à son adversaire lors d'un combat basé sur le jùdô sont absolus et primordiaux. Grâce à cela, et malgré la grande dangerosité des prises effectuées, le jùdô est l'un des sports où surviennent le moins de blessures et d'accidents; de nombreux pratiquants n'ont jamais connu la moindre blessure, que ce soit à l'entraînement ou en compétition, et ce même après plus de dix ans de pratique régulière. Au jùdô, les valeurs morales sont plus importantes que la technique elle-même.

Toutes les techniques de jùdô peuvent s'effectuer à droite ou à gauche.

2e élément : Ka, le feu
C'est le principe de puissance de réaction et de résistance directe minimale.
Ces mouvements sont plus efficaces sur un adversaire de même taille et nécessitent assez d'énergie car ils demandent de soulever l'adversaire et ils n'utilisent que les bras, la rotation du buste et très rarement les jambes.

Jeux : Nage Komi :

O Goshi (la grande bascule) :
Grande hanche
Koshi Guruma* :
Roue autour de la hanche
Tsuri Goshi* :
Hanche soulevée
Tsurité : pousse
Hikité : tire
Tsurité : pousse
Hikité : tire
Tsurité : pousse
Hikité : tire
Uki Goshi :
Hanche flottée
Utsuri Goshi :
Projection de hanche par l'avant
Harai Goshi :
Balayage de la hanche
Tsurité : pousse
Hikité : tire
Tsurité : pousse
Hikité : tire
Tsurité : pousse
Hikité : tire
TsuriKomi Goshi :
Hanche pêchée
Sode TsuriKomi Goshi :
Hanche pêchée par la manche
Kubi Nage* :
Projection par le cou
Tsurité : tire puis pousse
Hikité : tire
Tsurité : tire
Hikité : tire
Tsurité : pousse
Hikité : tire
Koshi Uchi Mata* :
Fauchade de l'intérieur de la cuisse
Hane Goshi :
Hanche sautée percutée en ruade
Ushiro Goshi :
Projection de hanche par l'arrière
Tsurité : pousse
Hikité : tire

sur partenaire qui recule
Tsurité : pousse
Hikité : tire
Tsurité : tire
Hikité : tire
Okurikomi-Uchi Mata* :
Fauchade de l'intérieur de la cuisse
       
Tsurité : pousse
Hikité : tire
       

https://www.youtube.com/watch?v=L5_d_3UDrY0
https://www.youtube.com/watch?v=X3NrAXOQ1RI

Shimmeisho No Waza :
les nouvelles techniques

Daki Age :
Uchi Mata Sukashi :
Uchi Mata dans le vide

Ashi Uchi Mata et Harai Goshi s'effectue sur une jambe éloignée donc :
Sur une jambe droite avancée on effectue :
- Ashi Uchi Mata à droite
- Harai Goshi à gauche
Sur une jambe gauche avancée on effectue :
- Harai Goshi à droite
- Ashi Uchi Mata à gauche

*Uchi mata existe sur trois formes :
- Okurikomi Uchi Mata : C'est la forme ressemblant à Hane Goshi. Si tori effectue la technique du côté A alors le fauchage s'effectue à l'intérieur de la jambe A d'uke.
- Koshi Uchi Mata : C'est la forme où la hanche soulève et où la jambe est entre les cuisse d'uke.

- Ashi Uchi Mata : C'est la forme de jambe. Si tori effectue la technique du côté A alors le fauchage s'effectue à l'intérieur de la jambe B d'uke.
       Cette dernière est la forme de base d'uchi-mata. Elle reste cependant la moins utilisée. Elle se décline elle-même en trois formes :
       - Ko Uchi Mata : fauchage en bout de jambe
       - O Uchi Mata : fauchage en milieu de jambe
       - Taka Uchi Mata : fauchage en haut de la jambe

Tiré du livre de "Uchi-Mata" de Hitoshi Sugai Collection "Les Maîtres de Judo", édition Chiron.

- Uchi Mata, Harai Goshi, Hane Goshi, Ashi Guruma, O Soto Gari, O Soto Otoshi, O Soto Guruma et O Guruma :
Les techniques où le pied d'appui n'est pas celui utilisé habituellement s'effectuent parfois plus facilement de l'autre côté.

Différence entre Okurikomi Uchi Mata et Hane Goshi :
Okurikomi Uchi Mata est un mouvement dans lequel Uke passe par-dessus Tori comme dans O Goshi alors que Hane Goshi est un technique dans laquelle Uke tombe sur place comme dans Harai Tsurikomi Ashi.

*Tsuri Goshi connait deux variantes à savoir :
- O Tsuri Goshi où le bras passe au dessus de l'épaule
- Ko Tsuri Goshi où le bras passe en dessous de l'épaule.

*Koshi Guruma et Kubi Nage s'effectuent le plus souvent en mouvement combinés.

Harai Goshi : tendre le bras d'Uke en le tirant jusqu'à ce que sa poitrine touche sa propre poitrine avant de lancer l'attaque. Attaquer du côté A sur pied A reculé. Pour celà, faire avancer le pieds B ou reculer le pied A. Penser à dire à l'élève de faire O Goshi mais en s'aidant de la jambe.