La place du Jujutsu

 

L'image du parfun et des ingrédients :
J'ai beaucoup d'ingrédiens à ma disposition. Lorsque je fais mon parfun, je ne choisis que certains ingrédients et pas d'autres. Mon parfun a l'odeur exact que je souhaite. Il m'amène à penser d'une certaine façon. Mon parfun n'est donc pas tous mes ingrédients mais une partie de mon parfun provient d'une partie de mes ingrédients. Si je choisis de rajouter un ingrédient à mon parfun, je change mon parfun qui devient donc un autre parfun. Si je rajoute tous les autres ingrédients, ce n'est qu'une accumulation d'ingrédients sans parfun particulier.

L'image du couteau suisse et des outils :
J'ai beaucoup d'outils à ma disposition. Lorsque je fais mon couteau suisse, je trouve un maximum d'outils. Si je trouve un autre outil et que je le rajoute à mon couteau suisse, je complète mon couteau suisse qui devient donc un couteau suisse plus complet.

Conclusion :
Le jd est un parfun et non pas un couteau suisse.

Schéma actuel et voulu par Jigoro Kano
   
Ju
(techniques exclues)
jutsu
(techniques choisies pour aborder le judo)
   

Jigoro Kano a tiré les techniques permettant d'aborder le jd d'une partie choisie du Jjutsu. Techniquement parlant, le jd (rouge+jaune) est donc du Jjutsu (en jaune). Philosophiquement parlant, le jd (rouge+jaune) englobe une grande partie du Jjutsu (en jaune).

La partie que Jigoro Kano à choisie d'exclure n'est pas du jd puisqu'elle ne respecte pas suffisamment l'intégrité physique. Un enseignant de jd qui n'enseigne que la partie technique Jjutsu sans la partie philosophique est en fait un enseignant de Jjutsu. Rajouter les techniques de Jjutsu qui ne font pas partie des techniques retenues par Jigoro Kano pour aborder le jd (techniques exclues) est un retour en arrière du principe jd vers la simple technique Jjutsu.

Schéma voulu par les Jujutsukas
     
Jùjutsu
     

La partie du jd qui se rajoute au Jjutsu dépend de l'absence de la partie du Jjutsu dont Jigoro Kano s'est détachée.

Résultat qu'ils obtiendront
     
   

Être titulaire d'une ceinture noir de Jd-Jjutsu veut dire être dignitaire de la philosophie de Jigoro Kano (jd) et des techniques permettant de l'aborder (partie du Jjutsu).

Les techniques exclues par Jigoro Kano (vulgairement appeléés Jjutsu) ne doivent pas être enseignées à un judoka en dessous de la ceinture noire afin qu'il ne confonde pas le principe jd et la simple technique Jjutsu.

Vouloir enseigner les techniques exclues par Jigoro Kano (vulgairement appeléés Jjutsu) vient de la volonté d'élargir de canevas techniques en argumentant le fait que le jd et le dit Jjutsu font partie du même art martial jusqu'à présent tronqué d'un même art martial : le Jd/Jjutsu.

Jùdô/Jùjutsu

Cette représentation qui se veut réunificatrice a pour effet de séparer les techniques exclues par Jigoro Kano vulgairement appeléés Jjutsu et les techniques choisies par Jigoro Kano vulgairement appelé jd.

Le Jjutsu n'est qu'en fait que la partie technique du jd. Ce que l'on appelle vulgairement jd n'est qu'en fait qu'une partie du Jjutsu lui même n'étant que la partie technique du Jd.

"Le Jd n'a rien à voir avec le Jujutsu. L'un commence là où l'autre se termine - la frontière commune étant le combat, qui est une fin pour l'un, un fondement pour l'autre." (cf p 255, Promenade en Jd., Yves Cadot).

Et les autres arts martiaux ?

Le Jd et les autres arts martiaux (technique jujutsu exclus par Jigoro Kano, Jujutsu brésilien, aïkido, karate, etc.) sont-ils complémentaires ?
Le réponse est clairement non ! Le Jd ne s'est pas formé techniquement comme une accumulation de techniques comme on rempli une caisse à outils pour être le plus efficace possible lors d'une confrontation mais plutôt comme une statut taillée dans la roche et où l'on aurait retiré toutes les parties que l'on ne souhaitait pas.

Ceux qui pensent que le Jd et les autres arts martiaux sont compémentaires ont une représentation purement technique et n'ont pas compris le message de Jigoro Kano ou ne souhaite pas l'entendre.

Certains diront : "Sans développement vers d'autres sports, vers d'autres affiliations, je ne peux plus croire à la réussite"

La question est de savoir ce qu'est "la réussite". Visiblement ici on pense à la réussite financière ou au moins au fait de continuer à exister. En réalité, la réussite et donc la mission pour un club de jùdô est de promouvoir le jùdô et ses valeurs ou de disparaître en esseyant et en aucun cas d'exister pour exister comme une entreprise.

Le pratique du Jd sur le tatami n'a pour but que de former des corps et des esprits afin de tendre vers le bien-être et le développement humain (kojin no kansei). Parvenir à suivre cette ligne de conduite dans la vie de tous les jours est un cheminement intérieur (démarche personnelle) de toute une vie (do mu kyoku) nécessitant un dévouement (shin) constant envers soi et les autres. Le jdka tend à s'adapter (J) aux problèmes qui lui font face plutôt qu'à leur résister (go) pour obtenir le maximum d'efficacité.

Le jujutsu est-il l'ancêtre du jùdô ?

Le jùdô est né d'une selection par Jigoro Kano de techniques déjà existentes d'autres écoles d'arts martiaux sans armes. Ces techniques choisies sont composées de projections, de contrôles, d'étranglements, de clés de bras et... d'atémis et de clés d'autres articulations contenus dans les katas. Les autres techniques non selectionnés le furent pour des raison d'inéfficacité ou de dangerosité inutiles.
Ne nos jours le mot jujutsu recoupe soit :
- l'ensemble des techniques non selectionnées par Jigoro Kano des autres écoles d'arts martiaux sans armes connues de son époque
- les techniques de jùdô qui ne sont pas autorisées en randori de jùdô
- les deux premières visions plus les techniques autorisées en randori de jùdô
Ces trois visions sont erronées. En effet à l'époque de la création du jùdô de Jigoro Kano, ces autres écoles d'arts martiaux sans armes n'étaient pas du tout réunies sous une même appelation. Cette appelation étant postérieur à la création du jùdô, jujtsu ne peut pas être sont ancêtre mais une selection dicidante des choix de Jigoro Kano.

Mais alors pourquoi cette idées reçue ?

Ces idées reçues est dûes au fait que dans les autres arts martiaux c'est la cas à savoir que :
- l'ancêtre de l'aïkido est le aïkijutsu
- l'ancêtre du kendo est le kenjutsu
- etc.