Prêt pour encadrer les compétiteurs

Établisser un calendrier prévisionnel des compétitions à venir à distribuer :
- au bureau du club
- aux enseignants
- aux parents

S'inscrire à la compétition :
N'oubliez pas que l'inscription à la première phase qualificative des compétitions officielles et aux tournois labélisés s'effectuent toujours à l'avance sur l'extranet du site de la FFJDA.
Préparer la fiche de compétition puis :
- s'abonner au télépéage pour plus de commodité le plus tôt possible
- programmer le GPS le plus tôt possible
- répondre au club qui invite le plus tôt possible
- établissez la fiche de défraiement kilométrique le plus tôt possible
- envoyer le courriel pour informer les parents le plus tôt possible
- indiquer oralement la date et le lieu de la compétition deux semaiens avant
- imprimer puis distribuer un support papier aux parents dans la semaine
- emporter un panier repas ou de l'argent (liquide) pour vous acheter à manger et à boire ou divers articles d'art martiaux souvent en vente sur les lieux (chèque).
- faire le plein de carburant la veille

Se préparer pour la compétition :
Pensez tout d'abord à lui rappeler la nécessité de se maintenir dans le poids dans lequel il s'est qualifié au moins un mois avant la pesée.
Vérifier que les passeports sont en règle (deux timbres de licence dont celui de la saison en cours, un certificat médical daté de moins d'un an attestant l'aptitude à pratiquer le jùdô en compétition avec tampon et signature et la signature du professeur validant au moins le minimum du grade requis).
Vérifier la taille du jùdôgi : 5 cemtimètres maximum entre le poigné et le bout de la manche. Pensez à lui rappeler la nécessité de l'hygiène de son corps et de sa tenue. Pensez la veille et le jour même à dire à vos élèves de boire plus que d'habitude pour éviter les crampes, à mangez des pâtes à l'eau pour faire le plein d'énergie et à assurer un temps de sommeil suffisant. N'oubliez pas également de leur dire de s'assurer du trajet à parcourir pour rendre à la compétition en utilisant des cartes routières ou en utilisant un GPS (Guidage Par Satellite).

L'accompagnement :
Quelques conseils d'accompagnement partagés par l'ensemble des sports sont à connaiître.

S'équiper pour les compétitions :
Indiquez à vos élèves ce qu'il doit mettre dans le sac :
- Le jùdôgi complet à savoir le zubon (pantalon), l'uwagi (la veste), les obis (la ceinture indiquant le grade et la ceinture rouge) et les zoris (les claquettes).
- Le passeport de jùdô
- Une bouteille d'eau (éviter les sodas gazeux et les boissons trop sucrées)
- Des sucres rapides (pâte de fruits)
- De quoi se couvrir entre les combats. (prévoir à cet effet un survêtement, ainsi qu'une paire de baskets)
- Une bande adhesive élastique en cas de blessures
- Un stylo pour remplir la fiche d'inscription.
- Un panier repas ou de l'argent (liquide) pour vous acheter à manger et à boire ou divers articles d'art martiaux souvent en vente sur les lieux (chèque).
- Apporter un appareil photographique afin de prendre les photographie des podiums.

L'observation de l'environnement :
- large externe : le shiaijo entier : le parking, l'entrée, les vestiaires
- étroite externe : l'endroit où est posé le sac, la salle d'Entraînement, la surface de compétition
- large interne : alimentation, échauffement, se couvrir, boire
- étroite interne : se concentrer sur les combats, les techniques, tactiques et stratégies

L'obervation de l'environnement est lié à la concentration dont l'intensité évolue en fonction du temps.

L'échauffement :
Dites à vos élèves de s'echauffer au départ au moins jusqu'à la sudation et porter un vêtement gardant la chaleur tout en gardant une attitude active.
recommencer l'opération toute les 30 mn environ.

Gérer le stress :
Demander à quelqu'un pourquoi il stress est inutile voir contre productif car cela accroit le stress de la personne.
Il s'agit de trouver un équilibre entre :
- relativiser : Ce n'est pas le jour le plus important de votre vie, il s'agit d'une participation à une compétition sportive que vous faites pour votre plaisir et non pas pour prouver quelque chose. Vous n'avez rien à perdre mais tout à gagner.
- pas trop relativiser : Chaque compétition, chaque combat est un défi à relever où vous éprouvez votre volonté (shin), votre technique (ghi) et votre physique (tai)

Au début des combats :
Indiquez qu'avant le combat, vos élèves ne doivent pas se demander s'ils vont gagner mais comment ils vont gagner. Ainsi observer ses adversaires avant est un élément essentiel de la mise en place des techniques, tactiques et stratégies adaptées à leurs adversaires. La victoire ne doit pas faire de doute non pas parce qu'ils sont les meilleurs mais parce que vouloir gagner à tout prix (en respectant l'adversaire et les règles établies) son adversaire fait partie du jeu.

L'instant T du combat :
Dite à vos élèves que l'essentiel est de participer à savoir prendre part à la compétition ou au combat, c'est dire se comporter en compétiteur ou combattant et donc faire de son mieux pour gagner tout en respectant l'adversaire et les règles établies. Rappelez que l'important c'est de se donner à fond jusqu'au bout c'est à dire essayer, de ne jamais perdre espoir et en toutes circonstances, de faire de son mieux pour ne pas avoir de regret, avoir foi en ce que l'on fait et rechercher inlassablement à s'améliorer."

Juste avant de monter sur le tatamis :
Pensez à vérifier que vos élèves aient posé tous objets tel que le portable, boucles d'oreilles, chouchou à élément métallique, le tee-shirt pour les masculins, les bagues et anneaux, les colliers, les chaussettes. Pensez également que vos élèves aient bien attaché leur pantalon.

Après la compétition :
Lors d'une compétition officielle, après les combat, dites à vos élèves qu'il pouvent aller faire marquer leurs résultats sur votre passeport sportif à la table centrale. S'il sont ceinture marron ou noire, ils pouvent également aller faire marquer les points que vous avez éventuellement obtenu en vue de l'accession au grade supérieur.
Envoyer les résultats aux parents et au bureau du club par courriel.
Indiquer les résultats sur le site du club (avec photographie des podiums), au panneau d'affichage et oralement.
Prendre contact avec la presse pour relater l'évènement.