Règles de vie

Le jd est avant tout une école de vie mis en forme explicitement par :
- au niveau international par le bushido
- au niveau national par la charte du judo français
- au niveau du club par le règlement interieur
- au niveau du dojo par l'attitude au dojo
- au niveau du maître par la relation maître-disciple
- au niveau du grade par : le code morale du judoka
                                       le code morale des ceintures noires

Sur le tatami, il existe des règles de vie que tous les judokas doivent respecter. Celles-ci sont souvent implicitées :

La préservation de l'intégrité physique :
- Ne pas se faire mal
- Ne pas se laisser faire mal
- Ne pas porter d'objet susceptible de se faire mal
- Rester sur le tatami

La vie en collectivité :
- Être à l'heure
- En cas de retard, présenter ses excuses et demander au professeur le droit de rentrer et ne jamais passer devant le zarei
- Avoir le corps propre et les ongles coupés courts
- Porter un judogi propre
- Dire bonjour (la politesse)
- Ne pas refuser le duo-coopératif (l'amitié)
- Ne pas refuser le duel-opposition (le courage)
- Passer de l’agressivité à la combativité maîtrisée (le contrôle de soi)
- Maîtriser ses émotions et son affectif (le contrôle de soi)
- Avoir confiance en Tori
- Respecter Uke et les autres (le respect) :
     - Ne pas faire mal à l’autre
     - Maîtriser sa force
     - Ne pas parler en même temps que les autres
     - Ne pas pas être une source de gène gène ou de désagrément (taijin kyofusho).
     - Ne pas dénoncer inutilement (l'amitié)
     - Ne pas porter d'objet susceptible de faire mal aux autres
- Aider ses partenaires à progresser
- Parler est autorisé mais avec discrétion et hors temps d'écoute de l'enseignant
La courtoisie et la convivialité favorisent l'éclosion de liens amicaux privilégiés constituant un des buts du jùdô.
- Les plus gradés ont le devoir de servir, d'aider les moins avancés. Il convient d'écouter leurs conseils avec attention.
- Respecter les lieux :
     - Saluer le tatami
     - Laisser le dôjo (tatami, vestiaires et sanitaires) en ordre et propre
- Apprendre à rencontrer de nouveaux partenaires ou adversaires
- S'asseoir comme il faut (jambes pliées et en appui sur les fesses (hors position en W)

L'autonomie :
- Attendre l'autorisation du professeur pour monter sur le tatami
- Saluer l'adversaire au début et à la fin du duo-coopératif ou du duel-opposition
- Mettre son judogi seul
- Ne pas marcher pieds nus hors du tatami
- Nouer sa ceinture seul
- Plier son judogi seul
- Hajime est le signal de départ
- Matte est le signal de fin
- Respecter la différence entre le duo-coopératif et le duel-opposition
- Ne terminer de faire un exercice qu'au signal de l'enseignant
- Boire quand on en a besoin hors temps d'écoute de l'enseignant
Cette règle peut faire l'objet de différence d'un enseignant à l'autre comme :
                 - boire quand le professeur donent l'autorisation à toult le cours de boire
                 - boire quand le professeur donent l'autorisation au coup par coup à chaque élève sur la demande de ce dernier
- Attendre l'autorisation du professeur pour descendre du tatami

Les sanctions :
Sanction 1 : avertissement verbale (Remarque)
Sanction 2 : 1er shido (Attention)
Sanction 3 : 2e shido (Avertissement)
Sanction 4 : 3e shido : exclusion du cours jusqu'au retour des parents

L'exclusion du cour :
L 'enfant sera isoler en le mettant dans un coin du tatami ou sur une chaise.

La présence des parents :
Les parents seront autorisés à assister au cours :
- dans le silence
- sans intervention
Cette règle peut faire l'objet de différence d'un enseignant à l'autre, certains estimant nuisible à la concentration des élèves la présence des parents.
Les sanctions :
Sanction 1 :
1er rappel verbal (informer)
Sanction 2 :
2e rappel verbal (prévenir)
Sanction 3 :
exclusion du cours (sanctionner)