Les compétitions :
Conditions d'engagement

Texte officiel de la F.F.J.D.A. 2015-2016

Calendrier de la Hautes Garonne

Calendrier de Midi Pyrénées 2015-2016 / Calendrier Compétition / Formation 2015-2016

Calendrier de Midi Pyrénées 2016-2017 / Calendrier Compétition / Formation 2016-2017

 

Les textes officiels saison 2016.2017 sont disponibles sur le site fédérale depuis le 10 septembre 2016

Dés le début de l'existence du Kdkan, Jigorô Kanô insista sur la nécessité de pratiquer des compétitions en jd et mit au point personnellement des règles élémentaires pour ses élèves. La compétition était un élément à part entière du jd, mais ne devait jamais être un but en soi, il le rappela très souvent. C'est aussi parce qu'il voulait intégrer la compétition au jd qu'il délaissa un certain nombre de technique ou en modifia d'autres eu égard au dangers qu'elle représentaient appliquées en compétition.

La compétition est avant tout une grande fête, une source de plaisir à la pratique. Elle n'a pour but que de développer le satori (l'éveil), la maîtrise de soi, l'éveil à la situation d'opposition et l'implication dans l'action, de progresser en jd, de concrétiser un long travail effectué sur soi-même tant sur le plan de la volonté (shin), de la technique (ghi) que du physique (tai). Le résultat n'a donc aucune importance en lui même mais pour ce qu'il représente à savoir l'aboutissement de l'entraînement. C'est également une phase test de son physique et sa technique afin d'orienter le travail à l'entraînement et surtout de développer son estime de soi, sa détermination (combativité en combat), sa maîtrise des règles et son respect des autres afin de se préparer aux grands rendez-vous de la vie et d'avoir une vie harmonieuse. La compétition n'est pas une lutte contre un adversaire mais un face à face avec soi-même. Ce qui compte ce n'est pas de gagner mais c'est être totalement maître de soi et de montrer que son esprit est invaincible afin d'obtenir la sérénité et la paix de l'esprit.

- "Le combat n'est qu'un moyen d'étude, l'essentiel est la compréhension de principe, afin que ce principe pénètre notre vie entière."

- "L'échec dans la compétition ne doit pas être une source de découragement ni de désespoir, mais un signe de besoin d'une pratique plus grande et d'efforts plus soutenus à l'entraînement..."

"Le sens du sport n'est pas dans le score ou le record mais dans l'habileté et les moyens déployés pour y parvenir."

Jigorô Kanô

Gagner ou perdre : pour qu’il y ait victoire le perdant ne doit pas être vaincu mais convaincu. Le combat n’est pas, pour Jigorô Kanô, l’objet principal de son enseignement, mais seulement l’une de ses racines et l’un de ses aspects, pour faciliter l’accès du pratiquant à la compréhension de ces principes (adaptation/intelligence, meilleure utilisation de l’énergie).

Les compétitions basées sur le jd sont au jd ce que sont les concours de tir sont à la police.

L'important c'est de se donner à fond jusqu'au bout c'est à dire essayer, de ne jamais perdre espoir et en toutes circonstances, de faire de son mieux (ganbaru) pour ne pas avoir de regret, avoir foi en ce que l'on fait et rechercher inlassablement à s'améliorer.

Étymologiquement, "Shiaï" signifiait autrefois rencontrer (aï) la mort (shi). Aujourd'hui il signifie rencontrer (aï) une épreuve (shi).

Pour qu'un tournoi amicale soit organisé il faut :
- un club organisateur affilié à la F.F.J.D.A.
- des clubs engagés et affiliés à la F.F.J.D.A.
- une salle respectant les règles élémentaires de sécurité (taille, sortie de secours, température, tatami)
- des personnes ayant pour rôle commissaires sportifs
- des personnes ayant pour rôle d'arbitrer
- des secouristes diplômés
- l'accord préalable du comité départemental 8 jours avant
- des responsables de club

La procédure d'inscription incombant au combattant lui-même se fait toujours le jour de la compétition.

Avant toutes compétitions, tous les jùdôkas devront se présenter à la pesée aux horaires indiqués avec leur passeport (de moins de 8 ans) pour qu'on leur vérifie la validation de leur grade minimum pour participer à la compétition (qui varie selon la catégorie d'âge), leurs deux timbres de licence dont celle de l'année en cours (dès la catégorie Poussin) et leur certificat médical (Article L3622 du code de santé publique) (tampon et signature du médecin et date de délivrance sur le passeport) daté de moins d'un an attestant leur aptitude à pratiquer le jd en compétition. Aucune tolérance de poids ou d’horaire ne sera admise.

Dépôt des passeports :
- Lors d’un dépôt de passeport pour homologation, les clubs doivent demander un reçu. Ce reçu devra être présenté au responsable de la pesée ; à défaut, le compétiteur ne sera pas autorisé à combattre.

On notera également que :
- un participant ne peut pas combattre au cours d'une même journée dans deux compétitions différentes.
- le surclassement de poids est interdit en compétition individuelle pour toutes les catégories d'âge.
- le surclassement d'âge est interdit jusqu'à la catégorie cadet incluse.
Nota : Concernant la catégorie cadet/cadette une dérogation à titre exceptionnel pour surclassement d’âge pourra être accordée par le DTN. Tout surclassement d’âge est subordonné à l’établissement préalable d’un certificat médical (Article L3622 du code de santé publique) de non contre indication à ce surclassement, datant de moins de 120 jours.
- les jùdôka se présentant avec un poids supérieur au poids maximal de la catégorie dans laquelle ils se sont qualifiés pourront combattre dans la catégorie de poids au-dessus jusqu'à la catégorie junior incluse.
- les jùdôka se présentant avec un poids inférieur au poids minimal de la catégorie dans laquelle ils se sont qualifiés ne plurront pas combattre.

Il est indispensable d’inscrire (par courrier ou par Fax, en utilisant l’imprimé type) tous les compétiteurs désirant participer aux compétitions organisées par le comité au moins 8 jours avant (préciser le nom, le prénom, la date de naissance, la ceinture et le poids).
Pour les compétitions par équipe, les inscriptions devront parvenir au Comité départemental impérativement 1 mois avant la date du championnat.
Chaque compétiteur mineur, inscrit à une compétition officielle de la F.F.J.D.A., doit être accompagné effectivement par un représentant majeur pendant toute la durée de sa participation à la compétition.

STATUTS FÉDÉRAUX :
- Toutes compétitions, manifestations, animations locales ou de clubs doivent respecter les règles techniques du jd français et le code sportif fédéral. Elles ne peuvent être organisées qu'avec l'accord préalable du comité départemental.
- Tout groupement sportif affilié à la fédération, ne peut organiser une rencontre avec une association étrangère, sans l'autorisation du comité départemental et de la ligue.

Les clubs engagés doivent mettre à la disposition des organisateurs des commissaires sportifs (teneurs de table) ou des arbitres (application du règlement fédéral).

Voici les cinq règles les plus fréquemment mal interprétées :
- Les contres (c'est l'attaque si suit une esquive, un blocage ou un retour d'attaque) sont autorisés quelque soit la catégorie d'âge. Seul les sutémis et les makikomis sont interdits jusqu'à la catégorie Benjamin incluse. Le contre est l'accommodation à savoir l'ajustement (cession) d’un individu grâce à sa capacité d’apprentissage (de compréhension) (tora no maki). Tori est le défenseur. Il fait partie du jd autant que l'assimilation à savoir l'ajustement de la situation grâce à sa capacité d'application des connaissances (ryu no maki) de l'individu. Tori est l'attaquant. Bien sûr, ces deux approches s’influencent l’une l’autre dans le sens où tout apprentissage (seicho) amène un accroissement des connaissances et que toute application des connaissances nécessite un apprentissage (une compréhension) de la situation.
- À partir des catégories cadet(tte) incluses, les clés de bras au niveau des coudes et les étranglements sont autorisés que se soit debout ou au sol. Seules les projections en clés de bras sont interdites.
- Les saisies de départ sont obligatoires jusqu'à la catégorie Poussin incluse.
- Placer une main dans le dos en passsant sous l'aisselle est autorisé quelque soit la catégorie d'âge.
- La saisie de départ obligatoire doit être fondamentale (une main à la manche et une main au revers au niveau de la clavicule), pieds non avancés. Si les adversaires sont de garde opposées (un droitier et un gaucher), la main tenant le revers doit être alternativement placée au-dessus.

Tableau des inscriptions durant la rentrée 2016 et engagement en compétition jusqu'à décembre
Catégorie
Mini-Poussin
(aussi appelé pré-poussin ou poussinet dans le nord et la côte d'azur)
Éveil-jùdô
(baby-jùdô jusqu'à 2002)
Année
de 1998 à 1987
1996, 1997, 1998
1999, 2000, 2001
2002, 2003
2004, 2005
2006, 2007
2008, 2009
2010, 2011
Compétition
1997 Comp. Junior
1999 Comp. Cadet(te)
2002 Comp. Minime
2004 Comp. Benjamin
2006 Comp. Poussin
2008 Comp. Mini-Poussin
2010 Comp. Eveil-judo
2012 Comp. Janv.

Tableau récapitulatif des contrôles d'engagements année 2017 (donc rentrée 2017)

Mini-Poussin
(aussi appelé pré-poussin dans le nord et la côte d'azur)

Éveil-jùdô
(baby-jùdô jusqu'à 2002)

Niveau international
 
U21 et U20
U19, U18 et U17
U16 et U15
U14 et U13
U12 et U11
U10 et U9
U8 et U7
Année
de 1999 à 1988
1997, 1998, 1999
2000, 2001, 2002
2003, 2004
2005, 2006
2007, 2008
2009, 2010
2011, 2012
Âge
20 et plus
19, 18, 17
16, 15, 14
13, 12
11, 10
9, 8
7, 6
5, 4
Sexe
M
F
M
F
M
F
M
F
M
F
M + F
M + F
M + F

Grade minimum en compétition

jaune
-
-
3e
Dan
et plus
marron
Timbre de licence en Individuel
2 années de licence F.F.J.D.A., dont celle de l'année en cours
le timbre de licence de l'année en cours
Timbre de licence par Équipe
2 années de licence F.F.J.D.A., dont celle de l'année en cours
2 années de licence F.F.J.D.A., dont celle de l'année en cours
n'existe pas
2 années de licence F.F.J.D.A., dont celle de l'année en cours
n'existe pas
n'existe pas
n'existe pas
n'existe pas
Nationalité en compétition Individuel
- française pour la 1re
- française ou étrangère pour la 2e et 3e division
française ou étrangère
française ou étrangère
française ou étrangère
française ou étrangère
française ou étrangère
pas de règlementation
pas de règlementation
Nationalité en compétition par Équipe
un étranger est autorisé par Équipe
un étranger est autorisé par Équipe
un étranger est autorisé par Équipe
pas de compétition par Équipe
pas de compétition par Équipe
pas de compétition par Équipe
pas de compétition par Équipe
pas de compétition par Équipe
Catégorie
Mini-Poussin
(aussi appelé pré-poussin dans le nord et la côte d'azur)
Éveil-jùdô
(baby-jùdô jusqu'à 2002)
Poids en individuel
+100
-100
-90
-81
-73
-66
-60
+78
-78
-70
-63
-57
-52
-48
+100
-100
-90
-81
-73
-66
-60
-55
+78
-78
-70
-63
-57
-52
-48
+90
-90
-81
-73
-66
-60
-55
-50
-46
+70
-70
-63
-57
-52
-48
-44
+73
-73
-66
-60
-55
-50
-46
-42
-38
-34
+70
-70
-63
-57
-52
-48
-44
-40
-36
+66
-66
-60
-55
-50
-46
-42
-38
-34
+63
-63
-57
-52
-48
-44
-40
-36
-32
par morphologie
par morphologie
par morphologie
Poids en Équipe
1re Div.
2e Div.
1re Div.
2e Div.
+81
-81
-73
-66
-60
n'existe pas
+73
-73
-66
-60
-55
n'existe pas
Existe selon de département
n'existe pas
Existe selon de département
n'existe pas
n'existe pas
n'existe pas
n'existe pas
+100
-100
-90
-81
-73
-66
-60
+90
-90
-81
-73
-66
+70
-70
-63
-57
-52
+70
-70
-63
-57
-52
Niveau maximal
national
national
national
interrégion
régional
district
interclubs
district
interclubs
interclubs
autorisé
autorisé
autorisé
non-autorisé
–› accompagnateur
non-autorisé
–› accompagnateur
non-autorisé
non-autorisé
non-autorisé
Surface minimum de 8m par 8m et au maximum de 10m x 10m.
Possibilité de 6 x 6 m au premier échelon avec une autorisation fédérale pour les Cadets et Cadettes.
La surface de sécurité est au minimum de 2 m autour de la surface de combat et de 2 m entre 2 aires de combat.
Surface minimum de 6m x 6m.
La surface de sécurité est au minimum de 1m autour de la surface de combat et de 1m entre 2 aires de combat.
Il est autorisé d'organiser des rencontres sur des aires de combat sans matérialisation de zone de danger.
Surface minimum de 4m x 4m.
La surface de sécurité est au minimum de 1m autour de la surface de combat et de 1m entre 2 aires de combat.
Il est autorisé d'organiser des rencontres sur des aires de combat sans matérialisation de zone de danger.
pas de règlementation en vigueur
pas de règlementation en vigueur
pas de règlementation en vigueur
non
non
non
non
non
oui
pas de règlementation en vigueur
pas de règlementation en vigueur
Catégorie
Mini-Poussin
(aussi appelé pré-poussin dans le nord et la côte d'azur)
Éveil-jùdô
(baby-jùdô jusqu'à 2002)
Temps en individuel
Combat debout/sol : 5 mn
Ippon : 25 s
Waza-ari : 20 s
Yuko : 10 s
10 mn de récupération
7 combats maximum
Combat debout/sol : 4 mn
Ippon : 20 s
Waza-ari : 15 s
Yuko : 5 s
10 mn de récupération
7 combats maximum
Combat debout/sol : 4 mn
Ippon : 20 s
Waza-ari : 15 s
Yuko : 5 s

10 mn de récupération
7 combats maximum
Combat debout/sol : 3 mn
Ippon : 20 s
Waza-ari : 15 s
Yuko : 5 s
10 mn de récupération
7 combats maximum
Combat debout/sol : 2 mn
Ippon : 20 s
Waza-ari : 15 s
Yuko : 5 s
4 mn de récupération
6 combats maximum
Randori (saisie libre) de 1mn30s en poule
3 randoris (saisie libre) maximum
3 mn de récupération
Cepandant...
Combat debout/sol : 1mn30s
Ippon : 15s à 20s
Waza-ari : 10s à 15s
Yuko : 5s
3 mn de récupération
3 combats maximum
Randori non arbitré de 1mn
Cepandant...
Combat qu'au sol jusqu'en février: 1mn30s
Ippon : 15s à 20s
Waza-ari : 10s à 15s
Yuko : 5s
3 mn de récupération
3 combats maximum
Favorise le volume technique
Victoire en 1ou 2 ippon
pas de règlementation en vigueur
Cepandant...
Combat au sol : 1 mn
Ippon : 15 s
Waza-ari : 10 s
Yuko : 5s
pas de récupération
3 combats maximum
Interventions de l'arbitre
1re intervention : avertissement “ gratuit ” avec explication de la faute
2e intervention : pénalité
Lors d'une décision l'avantage décisif ne s'applique pas.
1re intervention : avertissement “ gratuit ” avec explication de la faute
2e intervention : pénalité
Lors d'une décision l'avantage décisif ne s'applique pas.

Une épreuve d'expression technique est demandée.
M
ixité possible
Pas de pénalité :
matte ou sono-mama et explication de l'arbitre.
Vainqueur non désigné
L'arbitre doit intervenir pour arrêter toute action qu'il estime
dangereuse (possibilité d'arrêter le combat en cas de récidive).

Une épreuve d'expression technique peut être demandée.
pas de règlementation en vigueur

Interdictions
de l'arbitre

- Pas de clés de bras ni d'étranglement
- Pas d'attaque à genoux ou de sutémis "abusifs"
- Pas de saisies autour du cou, main au plus haut niveau au milieu de la nuque
- Pas de saisies dans le dos
- Pas de saisies en dessous de la ceinture en attaque
- Pas de clés de bras ni d'étranglement
- Pas de sutémi ni de makikomi ni d'attaque avec 1 ou 2 genoux au sol
- Pas de saisies autour du cou, main au plus haut niveau à la clavicule (revers tenu)

- Pas de saisies en dessous de la ceinture en attaque et en défense
- Pas de clés de bras ni d'étranglement
- Pas de sutémi ni de makikomi ni d'attaque avec 1 ou 2 genoux au sol
- Pas de saisies autour du cou, main au plus haut niveau à la clavicule (revers tenu)

- Pas de saisies en dessous de la ceinture en attaque et en défense
pas de règlementation en vigueur
pas de règlementation en vigueur
oui
oui
oui
non
non
non
non
non

Compétitions particulières junior/sénior

Combat : 3 mn
récupération : 10 minutes obligatoire entre 2 combats
Nationalité : ouvert aux étrangers
Avoir une attestation patronale de moins d'un mois
Être licencié dans la région
Pas de relation grade championnat
Catégories d'âge :
- de 1980 à 1970
- vétérans (1969 et avant)
Poids de la coupe régional d'entreprises :

Masculins : -66 Kg ; -73 Kg ; -81 Kg ; -90 Kg ; +90 Kg
Féminines : -52 Kg ; -57 Kg ; -63 Kg ; -70 Kg ; +70 Kg
Combat : 3 mn
récupération : 10 minutes obligatoires entre 2 combats
Nationalité : ouvert aux étrangers
Poids des championnat de France des entreprises par Équipe :
- Ceintures noires et marrons : - 66 kg ; - 57 kg ; - 73 kg ; - 63 kg ; - 81 kg ; - 70 kg ; + 81 kg
Coach autorisé seulement en équipe
Avoir une attestation patronale de moins d'un mois
Grade minimum des féminines : ceinture verte
Grade minimum des masculins : ceinture noire
Sont exclus des championnat de France des Entreprises :
- les athlètes classés 1re division durant l'année en cours ou les deux années précédentes
- les nationaux 2e division
- les podiums nationaux junior de la saison précédente
Combat : 3 mn
récupération : 10 minutes obligatoire entre 2 combats
Nationalité : ouvert aux étrangers
Compétition qualificative pour la phase départementale en Poussin, Benjamin et Minime

Combat :
Cadets/Cadettes : 4 mn
Juniors/Séniors, jusqu'à 35 ans, M/F : 6 mn
Séniors de 36 à 45 ans, M/F : 5 mn
Séniors de 46 à 55 ans, M/F : 5 mn
Séniors plus de 55 ans; : 5 mn
Grade :
Jaune à Verte
Bleues, Marrons et Noires
Poids :
Juniors et Seniors (masculins) : – 60 kg; – 66 kg; – 73 kg; – 81 kg; – 90 kg; – 100 kg; + 100 kg
Juniors et Seniors (féminins) : – 48 kg; – 52 kg; – 57 kg; – 63 kg; – 70 kg; – 78 kg; + 78 kg
Cadets : – 55 kg; – 60 kg; – 66 kg; – 73 kg; – 81 kg; – 90 kg; – 100 kg; +100 kg
Cadettes : – 44 kg; – 48 kg; – 52 kg; – 57 kg; – 63 kg; – 70 kg; – 78 kg; + 78 kg
. Cadets et cadettes : pas de clefs de jambes
. Juniors et séniors : les clefs sur les membres inférieurs ne sont autorisées qu’à partir de la ceinture bleue. Elles ne pourront être effectuées que dans l’axe de l’articulation (pas de torsion)
. Seniors à partir de 46 ans : les clés de jambes son interdites. Le départ (ainsi qu’une éventuelle reprise) du combat s’effectuera un genou au sol.
Points :
Shido : 2 points pour l’adversaire
. L’abandon ou cri (sur clé ou étranglement) met fin au combat.
. La victoire est immédiatement attribuée.
. Pour chaque action valorisée, l’arbitre indique à la table, avec la main portant la couleur du combattant concerné, le nombre de points attribués.
. Toute projection donne 2 points
. Le combattant debout, qui va au sol avec une jambe prise par l’adversaire se verra sanctionné de 2 points (qu’il aille au sol de façon délibérée ou non...)
. Debout, accroupi ou à genoux = même résultat
. Une projection suivie d’un contrôle immédiat en OSAE WAZA tenue 5 secondes donne 2 points + 3 points
. Renversement au sol dominant donne 2 points
. La position montée et la position arrière dans le dos de l’adversaire (avec les 2 pieds engagés) maintenues 5 secondes rapportent 4 points
. Tout passage de garde suivi d’un contrôle en OSAE WAZA (gesa ou shiho) donne 3 points
. La position stabilisée un genou contrôlant l’abdomen pendant 3 secondes donne 2 points
. 1 renversement permettant d’aboutir sur un OSAE WAZA tenue 5 secondes donne 3 points
Les positions suivantes rapportent un avantage :
Tout contrôle valorisé tenu moins de 5 secondes
Passage dans le dos avec un seul crochet de jambe
Les actions techniques correctement engagées mais qui n’aboutissent pas à l’abandon de l’adversaire;

Les catégories d'âge par année

Grade min.              
Saisons
Sénior
Cadet 3
Cadet 2
Cadet 1
2016
1985 et avant
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2017
1986 et avant
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2018
1987 et avant
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2019
1988 et avant
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2020
1989 et avant
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015